Aller au contenu principal

Le Brexit a au moins le mérite d’inspirer les artistes

La Grande-Bretagne aurait dû quitter l’Union Européenne le 29 mars dernier. Finalement, l’échéance du Brexit a été à nouveau repoussée, à tel point qu’on se demande s’il ne va pas être tout simplement annulé. Après presque trois ans de tergiversations, c’est à n’y plus rien comprendre, d’ailleurs personne n’y comprend plus rien, surtout en termes administratifs. Ce weekend, on apprenait par exemple que des passeports ne portant plus la mention « Union européenne » avaient d'ores et déjà été mis en circulation

Le débat politique est complètement saturé. On a retourné la problématique dans tous les sens : partir, rester, rester pour mieux partir et inversement. En réalité, le seul domaine dans lequel on trouve un espace de discussion ces temps-ci semble être le monde de l’art. Domaine qui n’est pourtant pas moins concerné par le Brexit, car même si la culture a été globalement absente (comme d'hab) des discussions politiques, les industries créatives seront tout autant impactées que les autres par toutes ces histoires de douanes et de taxes.

 

La Chronique Loin
Emissions

La Chronique Loin

par Clémentine Spiler
Le lundi à 8h45