Aller au contenu principal

BAM BAM : les Affaires Musicales du 23 avril

Avec la disco-funk allemande, la country rap et la transformation esthétique des clips de rap français

BAM BAM, c’est le Bureau des Affaires Musicales de Radio Nova, animé par Sophie Marchand et Jean Morel, du lundi au vendredi sur Nova. 

Aujourd’hui, dans le Bureau des Affaires Musicales, on va faire un voyage à New-York sur le dancefloor du club mythique le Paradise Garage, on a pu rencontrer le nouveau rappeur crooner le plus classe d’Angleterre, monsieur Loyle Carner, et un peu plus tard ce sera le brillant producteur Myd qui nous dévoile ses disques préférés !

 

... on apprend que la disco-funk allemande existe bel et bien.

Un peu de groove teuton, voilà ce que l’on vous propose pour ouvrir ce journal et ce, grâce au travail de recherche de Munk et Kapote. Ils sortent ensemble une compilation qui s’appelle Teutonik Disaster et qui se penche sur le son underground de l’Allemagne qui était encore l’Allemagne de l’Ouest, aussi appelée la RFA. Or, à cette période, cette jeunesse déchirée a créé de la musique particulièrement intéressante qui allait transformer leur frustration en notes de synthés. On retrouve des influences entre Giorgio Moroder et leurs prédécesseurs des années 60 qui faisaient alors un psychrock allemand que l’on a qualifié de Kosmiche Musik. Ce joyeux mélange donne des groupes comme Roter Mund ou encore Die Chefs qui ajoutent à cette mixture musicale des paroles souvent provocantes. Cette compilation date, à l’origine, de 2003, mais Munk et Kapote sont aussi d’excellents remixeurs et, en 2019, ils proposent donc une série d’édits et de remix de ces morceaux compilés. Cela leur redonne une petite touche de modernité et, il faut l’avouer, ça faisait longtemps qu’on n’avait pas entendu une Allemagne aussi funky ! Tout ça s’écoute déjà sur Bandcamp : Teutonik Disaster.

... on vous parle de country et de rap, et de country rap.

En ce moment, aux Etats-Unis, il y a ce morceau, « Old Town Road » de Lil Nas X qui est en train de tout défoncer sur son passage.

Si on a un peu de mal à qualifier ce morceau c’est tout simplement parce qu’il est à la limite du rap et de la country. Ce n’est pas la peine de chercher plus loin : c’est de la country rap , ou du rap country. Toutefois, le monde entier est en train de découvrir que ce n’est pas une nouveauté  de fusionner ces genres. C’est une rencontre, au final, très américaine mais qui existe depuis des tas d’années. Le très sérieux New York Times vient d’ailleurs de faire une playlist qui retrace l’histoire du genre en 29 morceaux. On y découvre que cette fusion existe depuis 1985 et que c’est une hybridation qui a autant inspiré Sir Mix A Lot, Bone Thugs N Harmony, Outkast ou encore Nelly.

Soyons honnêtes, tous les morceaux de cette playlist ne sont pas excellents mais ils permettent de réaliser que la figure du cowboy est un héritage commun aux différents milieux américains. Il nous fait aussi admettre que le le hip-hop comme la country parle de solitude, de tristesse, d’histoires américaines. Cette playlist de 29 titres de country rap est à retrouver sur le site du NY Times.

 

... on consacre notre focus aux transformations de l’esthétique des clips de rap français.

PNL en haut de la Tour Eiffel, Orelsan avançant sur un pont désaffecté ou encore Lomepal attaché à un poteau enflammé, voilà autant d’images qui sont, aujourd’hui associées à l’esthétique rap. C’est autant de clips qui engrangent aussi des millions de vues et, comme le souligne Erwan Duchateau dans Libération c’est : « tout le rap qui change d’image ».

Il faut dire que l’image est devenu un enjeu énorme pour le rap français. Les 15 millions de vues de PNL en 24H sont aussi associés au contenu visuel qui est proposé par le duo de Corbeil-Essonnes.  

Pour se démarquer aujourd’hui, il faut que les clips soient toujours plus léchés et toujours mieux produits. Depuis la révolution du clip « Pour ceux » de la Mafia K1 Fry clippé par Kourtrajmé en mode caméra au poing en bas des tours, tout le rap français ne faisait que répéter les images des freestyles dans la rue, sans jamais réellement se renouveler.

Comme le rappelle Libération, en France, le clip de rap s’est longtemps fait écho de la dimension sociale des textes qu’il illustrait pour montrer la banlieue au quotidien, ses habitants, leurs joies et leurs difficultés. C’était essentiellement des images filmées à hauteur d’homme, caméra à l’épaule. Or, aujourd’hui, l’ambition consiste à l’inverse à se filmer le plus loin du quartier possible, ce qui constitue un gage de réussite…Il faut dire qu’en moins de dix ans, le coût d’une caméra a chuté de plus de 200 000 euros à 5 000 euros environ. Les derniers modèles de la marque australienne Black Magic sont bien plus abordables qu’auparavant et permettent, aujourd’hui, l’accès à quiconque à du matériel décent. Avec ces nouveaux outils, la manière de filmer les rappeurs évolue et les clips sont de plus en plus élaborés et sortent, enfin, des clichés esthétiques qui lui sont trop souvent associés. Il s’opère surtout un échange pertinent entre rappeurs et réalisateurs. La qualité des vidéo-clips a fortement contribué à la popularisation du genre dans toutes les couches de la population, et à l’inverse, les millions de vues que cumulent les clips de rap sont des vitrines de plus en plus pertinentes pour les vidéastes. D’ailleurs, les grands noms de la réalisation sont de plus en plus intéressés à l’idée de collaborer avec des rappeurs. La popularité des clips sort même parfois de Youtube, pour preuve, nous - Sophie Marchand et Jean Morel - animions récemment un festival de clips : le Téma festival. On y a d’ailleurs vu un très joli clip de rap « l'Épicerie Coréenne » de Big Budha Cheez.

On vous invite aussi à aller jeter un oeil sur le papier d’Erwann Duchateau dans Libération.

La playlist : 

  • Altin gun - yolcu
  • Liss - Talk To Me
  • Anderson Paak - Good Heelz feat. Jazmine Sullivan
  • lizzo et Gucci Mane - exactly how i feel 
  • Class Action - Week End
  • Four Tet - Teenage Birdsong
  • Days in Orbit - Esei No Hibi 
  • Wu-Tang Clan - Back In The Game (Phoniks Remix)
  • Loyle Carner ft Tom Misch - Angel

BAM BAM, c’est le Bureau des Affaires Musicales de Radio Nova, animé par Sophie Marchand et Jean Morel, du lundi au vendredi sur Nova. 

Visuel © Capture d'écran du clip "Au DD" de PNL

BAM BAM
Emissions

BAM BAM

par Sophie Marchand & Jean Morel
Lundi-vendredi, 18h00-19h30

Les Affaires Musicales du 13 mars

Les Affaires Musicales du 13 mars

Chaque vendredi c'est OPEN BAM, et ce soir on est en direct de Caen !

Les Affaires Musicales du 12 mars

Les Affaires Musicales du 12 mars

Comme tous les jeudis, c'est le sample de la semaine et notre dernier rendez vous avec RONE.

Les Affaires Musicales 11 mars

Les Affaires Musicales 11 mars

Le disque qui change la vie de Sofiane Saidi et Rone qui nous raconte comment il mêle musique électronique et danse...