Aller au contenu principal

BAM BAM : les Affaires Musicales du 1er avril

Avec les stratégies des plateformes streaming, le décès de Nipsey Hussle et les messes de Kanye West

BAM BAM, c’est le Bureau des Affaires Musicales de Radio Nova, animé par Sophie Marchand et Jean Morel, du lundi au vendredi sur Nova. 

Bienvenue dans BAM BAM ! Nous sommes le 1er avril et, si vous vous attendez à des blagues et des farces dans tous les sens, sachez que vous écoutez le Bureau des Affaires Musicales, l’émission qui prend chaque jour des nouvelles du son. Ici on ne rigole pas avec la musique.

…on vous parle des différentes stratégies développées par les plateformes de streaming

Ce vendredi est sorti un disque qui ne vous intéresse pas forcément, vous les auditeurs de Nova, mais qui a excité énormément de monde. Ce disque est celui d’une nouvelle icône de la pop américaine, Billie Eilish.

Si on vous en parle, ce n’est pas pour vous ennuyer mais parce que cette sortie a été très révélatrice des moyens mis en oeuvre par les différents diffuseurs de musique en streaming. En gros, ça nous permet de comprendre les stratégies spécifiques des plateformes de streaming. Youtube a choisi de sortir, en amont, des mini-documentaires sur la chanteuse, ces derniers ont été vu près de 3 millions de fois, rien que ça.

Apple Music, eux, ont opté pour la pré-commande et la mise en avant du disque sur leur page d’accueil. Du côté de Spotify, ils sont allés encore plus loin en créant une exposition éphémère où les titres sont présentés comme des oeuvres, en plus d’une diffusion dans les playlists les plus suivies. Tout cela sert évidemment la jeune artiste qui, du coup, va sans doute vendre des millions d’albums. Ce que ça nous dit, c’est que la guerre du streaming est enclenchée !

…on a appris le décès de Nispsey Hussle

Dark Side de Los Angeles… On vient d’apprendre, ce dimanche, la disparition du rappeur Nipsey Hussle, assassiné dans une fusillade devant son magasin à Crenshaw, le quartier où il a passé l’ensemble de son existence. Dans l’ironie sordide permise aujourd’hui grâce aux réseaux sociaux, à peine quelques heures avant son décès, il tweetait "avoir des ennemis puissants est une bénédiction". Nippsey Hussle, c’était le profil type des rappeurs husslers de Los Angeles. Depuis le milieu des années 2000, il multiplie les mixtapes et suscite l’admiration de ses pairs, comme Snoop Dogg et YG par exemple, sans jamais franchir le cap de l’album. Il finit toutefois par en faire un, en 2018, Victory Lap, où il y condense toute sa carrière rappe aux côtés de Kendrick Lamar ou encore P. Diddy.

Le disque sera d’ailleurs nominé aux Grammys. Totalement indépendant, Nippsey Hussle avait monté son propre label, All Money In et essayait de s’investir le plus possible pour sa communauté. Le rap West Coast vient de perdre un de ses derniers grands représentants.

…on vous parle des messes organisées par Kanye West.

Notre focus du jour s’intéresse à une messe pas comme les autres. Depuis le mois de janvier, Kanye West ne fait plus de déclaration polémique, il ne traine plus avec Trump, il ne dérape plus vraiment sur Twitter. Mais où est-il ? Eh bien il organise tous les dimanches des messes, des offices religieux, dans différents endroits mais avec chaque semaine un même objectif : créer la chorale la plus surprenante du moment.

Kanye convie un orchestre, des chanteurs gospels dont certains très réputés, des musiciens et il organise des petites performances. Aux commandes comme un chef d’orchestre, il organise des concerts où il réinterprète ses classiques mais version gospel. Le public chante ou peut-être qu’il prie, en tout cas dans ces événements se joue une spiritualité d’un nouveau genre. La presse et les médias sont interdits à ces offices et seuls quelques stars sont conviées. Si on vous en parle sur Nova, c’est que mine de rien, musicalement et artistiquement, il se passe des choses à ces messes d’un nouveau genre. D’abord, Kanye se concentre sur la musique, et quoiqu’on pense de lui, de sa folie, des outrages qu’il provoque à force de ne pas maîtriser ses mots et ses pensées, la musique c’est ce qu’il sait faire de mieux et il le fait plutôt très bien. Ensuite, on sait que Kanye, en tant que boss de label, a toujours su repérer des jeunes artistes, et de fait, à ses offices, il paraît qu’il invite plein de jeunes musiciens à faire leurs armes. Ensuite, mine de rien, c’est un geste artistique assez fort que Kanye est en train de réaliser. Avant lui, d’autres grands musiciens modernes ont fait des messes : Dave Brubeck, Leonard Bernstein. Ca vient d’être annoncé, Kanye West va donner une grande messe au festival de Coachella. On ne demande qu’à voir ça.

 

 

La playlist :

  • Foxygen - Face The Facts
  • Ibibio Sound Machine - Wanna Come Down
  • Blmes x Redinho - Snake Skin Boots
  • Nadia - Skwod
  • Wolphonics - Dangerous
  • Cheb Khaled - Ne M'en Voulez Pas (DFP REMIX)
  • Wasuremono - Are You Ok
  • Peggy Gou - Starry Night
  • Gil Scott Heron - We almost Lost Detroit
  • Okay Kaya - Believe
  • King Gizzard and The Lizzard Wizzard - Boogieman Sam
  • Malik Djoudi : Michael Jackson - Thriller
  • Dinosaur - Kiss Me Again

BAM BAM, c’est le Bureau des Affaires Musicales de Radio Nova, animé par Sophie Marchand et Jean Morel, du lundi au vendredi sur Nova. 

Visuel © Jason Persse @ MoMA

 

BAM BAM
Emissions

BAM BAM

par Sophie Marchand & Jean Morel
Lundi-vendredi, 18h00-19h30

BAM BAM : les Affaires Musicales du 16 mai

BAM BAM : les Affaires Musicales du 16 mai

Avec la découverte d'un sample par DJ Sims, une interview du producteur Dombrance et un plongeon dans le baladeur de Finnegan Oldfield

BAM BAM : les Affaires Musicales du 15 mai

BAM BAM : les Affaires Musicales du 15 mai

Focus sur les artistes qui squattent le plus les festivals, discussion avec le brillant musicien et cinéaste Baloji autour de son court-métrage, et on tente de définir le concept autour du mot « Camp »

BAM BAM : les Affaires Musicales du 14 mai

BAM BAM : les Affaires Musicales du 14 mai

Voyage au Ghana pour savoir à qui profite le stream, entretien avec le beatmaker signé sur le mythique label Stones Throw et la santé mentale des artistes sont au programme