Aller au contenu principal
Photay interroge notre rapport au collectif sur un titre hypnotique et sauvage

Photay interroge notre rapport au collectif sur un titre hypnotique et sauvage

Nouvo Nova : « The People » de Photay.

Par La programmation musicale

Chaque jour, Nova met un coup de projecteur sur une nouveauté : le Nouvo Nova vous présente les coups de cœurs de la programmation, afin que vous ne ratiez rien des dernières trouvailles qui nous ont titillé l’oreille. Aujourd'hui : « The People » de Photay.

« Est-ce que tu agis pour le peuple ? Ou est-ce que tu essaies de te cacher ? » c’est l’interrogation que formule Photay sur « The People », un morceau qui annonce un nouvel album, Waking Hours, à paraître le 12 juin.

Le producteur new-yorkais, spécialiste des plages électroniques et des rythmes obsédants, met ici sa panoplie d’instruments divers et variés au service d’un titre puissant, sauvage, tribal — un morceau pour nous tirer de la torpeur des derniers mois. Comme beaucoup, Evan Shornstein (de son vrai nom) cherche à trouver sa place dans « le chaos de la vie moderne ». Derrière « The People », il y a la question, fondamentale aujourd’hui, de l’équilibre entre l’individu et la communauté.

Face à l’hyper-connectivité, comment continuer à créer pour soi ? Comment, à l’inverse, s’inscrire dans une conscience collective tout en se préservant ? Par des chœurs répétitifs, Photay fait monter la clameur, le tout sur un beat insolent, quelque part entre house et funk. Et l’on se surprend, toute la journée, à chanter son refrain comme un mantra.

Visuel © Landon Speers