Aller au contenu principal

Un docu sur l'émergence de la scène underground de Caracas

« Vamos Pal Matiné ».

Par Morane Aubert

Au milieu des années 2000, une scène dance underground apparaît à Caracas. Une révolution musicale à laquelle on donne plusieurs surnoms : Changa Tuki, Raptor House, Street House ou encore Hard Fusion : de la house et de la techno, mêlés à des sonorités latines.

Ce documentaire revient sur cette histoire, celle du son, mais aussi celle de l’effervescence qui a suivi, autour de danseurs et de DJs tels que Yirvin, Baba, Edward Alberto ou encore Jesus El Coco.

Roberto López, réalisateur et co-fondateur de la plateforme El Resort, parle du projet à Dazed : " Je pense que la culture Changa était le miroir parfait de la violence et de l’adrénaline dans les quartiers à l’époque. On peut le ressentir dans la musique, la vitesse, et l’énergie que l’on sent lorsqu’on écoute de la Changa, ça nous retourne les sensations. C’était le beat parfait pour se libérer et je pense que c’est ça qui en a fait quelque chose de si populaire chez les jeunes."

Le documentaire est en espagnol, mais vous pouvez activer les sous-titres en Anglais : 

Visuel : © Capture d'écran Youtube