Aller au contenu principal

“Un si long chemin…”, lecture sur scène au profit de SOS Méditerranée

En mots et en photos, l'exode des migrants

20 octobre 2017
Par Baba Squaaly
Un si long chemin

Question cruciale, le sort des réfugiés mobilise entre les rives africaines et européennes, les militants de SOS Méditerranée qui ne peuvent se résoudre à laisser se noyer ces hommes, femmes et enfants embarqués sur de frêles embarcations. Leur combat quotidien : refuser que les flots de Grande Bleue engloutissent ces êtres humains portés par l’espoir d’un avenir meilleur.

Pour soutenir cette association et ses militants qui, dans quelques années entreront peut-être dans l’Histoire avec un grand H sous l’appellation de Justes, comme il en a été des ces hommes et femmes qui pendant la seconde guerre ont accueilli, hébergé, caché des familles juives, il faut récolter des fonds. Encore et toujours, car une journée en mer pour l’Aquarius, le navire qui va à la rescousse des naufragés coûte 11.000 €.

“Un si long chemin… (Odyssée)”, lecture en scène proposée afin d'alerter les consciences et de récolter des fonds en témoignant, est née de rencontres artistiques et humaines. L’auteur Cathy Jurado-Lécina, dont l’écriture est travaillée par la question des origines, des racines, de l’exil, a rencontré des migrants dès 2009 au Maroc, puis à Vintimille. Reliant l’odyssée de ces hommes aux récits qui traversent notre culture depuis l’antiquité, elle cherche une voix et une langue poétique apte à rendre compte de cette aventure humaine, à la fois ancestrale et contemporaine. Sylvain Maestraggi, photographe et philosophe, a été témoin de l’une de ces rencontres. Son objectif a su capter la solitude, le désarroi, l’attente mais aussi l’espoir liés à l’exil. Mélanie Gautier, convaincue de la portée des mots, de l’intérêt de la bibliothérapie, est à l’origine de la Cie Biblio Incognito spécialisée dans les lectures performances, portant à la scène ses auteurs favoris pour faire entendre la poésie partout où elle se niche. Mettre en voix ces textes, en écho avec les instantanés de Sylvain Maestraggi, c’est dresser un portrait polyphonique et universel de ceux qui cherchent un asile au bout de ce si long chemin...
Mots après mots se dessine alors une odyssée qui résonne étrangement avec celles des épopées d’Homère ou de Virgile. Dans l’Enéide, on peut lire : "Moi-même inconnu, sans asile, je parcours fugitif les déserts de la Libye ; et l’Europe et l’Asie me repoussent tour à tour. » Entre ces textes, se tisse alors l’actualité. Cette lecture en scène de 50’, associée à une projection de photographies du camp de réfugiés de Menton, sera suivie  d’un échange avec le public, en présence de bénévoles de SOS Méditerranée.

D’autres initiatives existent à Marseille et dans le département comme par exemple le Tour 13 qui, depuis début février et jusque mi-décembre, réunit à l’initiative de Marc Ambrogiani, et de l'équipe du festival Nuits Métis qu'il dirige, des structures culturelles du département, des artistes et des techniciens afin de proposer une série de manifestations musicales dont les fonds récoltés sont versés sur le compte de SOS Méditerranée.

Un si long chemin... Lecture en scène ce samedi 21 octobre à 15h30 à la Villa Méditerranée - Marseille - Spectacle de 50 minutes. Entrée libre et gratuite.
La lecture sera également présentée à La Ciotat le 17 novembre 2017 dans le cadre de la Biennale Histoire Mémoire des Immigrations et Territoires en Paca, ainsi que le 6 janvier 2017 à la médiathèque de Ginasservis.

Pour ce qui est du Tour 13 au profit de SOS Méditerranée : rendez-vous sur ici sa page facebook.

Les militants de SOS Méditerranée sont présents à la Fiesta pour vous informer et recueillir vos dons. Il est aussi possible d'en faire via le site de l'association en cliquant