Aller au contenu principal

Ressortie du film “Donnie Darko” | Paris

Pas beaucoup vu à sa sortie, Donnie Darko mérite d'être bien observé aujourd'hui.

22 juillet 2019
Par Marine Bidegain
Ressortie du film “Donnie Darko” | Paris

Donnie Darko a dix-sept ans. Mais à vrai dire, le premier film de Richard Kelly n'a pas d'âge. Comme tous les films maudits par un échec lors de leur sortie. Comme tous les grands films sur l'adolescence. Donnie Darko est encore plus intemporel quand il revient à certaines sources qui ne se sont jamais taries. Entre autres Alice au pays des merveilles, dont il est une variation SF, ne serait-ce que par le lapin que Donnie, jeune homme perturbé, est le seul à voir, lui prophétisant une proche fin du monde. Qui était sans doute une crainte de l'Amérique dans la période où se déroule ce film, juste avant l'élection de George Bush Sr, en 1988. A l'époque, dans la réalité, le public apprend à se familiariser avec Twin Peaks.  

Avec Donnie Darko, Kelly a déjà de l'avance sur l'univers de Lynch, qu'il combine avec des angoisses teenage, ou le portrait d'une banlieue américaine si ordinaire dans son étrangeté. Kelly y rajoute sa propre chronique du spleen ado, de ce moment ou tout change sans qu'on comprenne vraiment pourquoi faute d'avoir un mode d'emploi. A la fois brillant épisode de Twilight Zone et ode au cinéma des 80's, Donnie Darko ne cesse de rembobiner le temps sur lui-même pour faire vivre indéfiniment une rébellion adolescente face aux idéaux des adultes, affirme que la seule réalité qui compte est l'imaginaire. 

A sa sortie en 2002, Donnie Darko est donc, faute de succès public, tombé dans les limbes, tout juste entretenu par une poignée de dévôts qui en ont fait un film culte. Il réapparait aujourd'hui, auréolé de ce statut, mais rajoutant surtout au sien, un autre paradoxe temporel, vu de 2019, Donnie Darko et ses avertissements sur une Amérique, voire un monde, ne se souciant pas d'une apocalypse, ne serait-ce que sociale, qui se rapproche, semble voir encore plus juste aujourd'hui qu'hier et est du coup encore plus fascinant.

A.M
(Res)sortie le 24 juillet

Nova vous fait une fleur en forme de madeleine de Proust en vous offrant des places pour aller voir le film au cinéma ! Le mot de passe au jeu concours se trouve au bout de ce lien.