Aller au contenu principal

Astropolis l'Hiver 24.5 I Brest

Il est grand temps de poser une semaine pour s'éclater en février !

28 novembre 2018
Par captain -xxx-
Astropolis l'Hiver 24.5 I Brest.

Dire qu'il y en a qui partent à la montagne en février... Soi disant qu'ils se sentent revivifiés... Tu parles d'un programme : embouteillages chroniques, tartiflette frelatée, additions pharaoniques, neige artificielle probablement farcie à l'amiante et dans certains coins, le risque de tomber sur un ours insomniaque, affamé et de surcroit myope qui te confond avec une brebis... Non merci !

Par contre, à Brest,  à l'opposé de l'hexagone (et pas vraiment dedans d'après certains), il y a une sacrée "place to be" qui vaut grave le détour : l'édition hiver du fameux festival Astropolis.

Inventivité, exubérance, convivialité, gros kiffs à gogo sous les boules à facettes autant qu'aux quatre coins de la ville, cette fois encore, il n'y aura pas photo : On choisit l'iode et on part se mettre bien à l'ouest !

Jugez plutôt ce que ces grands fous nous ont concocté en before de leur 25ème anniversaire, cet été  (Je les paraphrase allègrement) :

Inaug' en mode olé olé  au théâtre du Mac Orlan avec la performance de Régina Démina, Crush For Crash, qui invite Manu Le Malin à la bande-son le jeudi 7 février.

Hold up sur La Carène pour ses Bunker Palace, vendredi : les anglais débarquent  en gilets rouges (Luke Vibert, Djrum, Overmono - Truss & Tessela),  des grunches à calibres (Anna, Miley Serious) et des lives pas calibrés  (SHXCXCHCXSH, Varg)

Samedi, de l'expé en live  signée  Deena Abdelwahed (responsable du piquant  Khonnar sur Infiné),   House à facettes top V.I.P. avec Kenny Dope (Masters at Work), Session Victim, Dj Seinfeld, le Sonic Crew en force et  un espace chill néo hippie façon NDDL signé Abstrack.

Pendant ce temps, les indépendantistes locaux prendront le contrôle de l’Astroclub s pour une Bzh Labels Night  avec Low Jack (Les Disques de la Bretagne - éditions Gravats), Madben (Astropolis Records), Sharplines (RND. Records), Dj Psychiatre (Dance Around 88) et un hybrid set de The Mensure (Côme & Dellinger).

 La Factory de Passerelle ne sera pas en reste  :  lives et dj sets de la prometteuse scène parisienne et bretonne : Tell, 16 Pineapples, Omma, Waving Hands, Couverture De Survie, Vincent Malassis, des disquaires, labels, shops et les expositions du centre d’art contemporain.

N'oublions pas  la fameuse clôture de festival face à la mer séquencée par quelques valeureux bagads locaux : Eye, Traumstadt, Bicolore, Tom Von Bed & Benny E, Subtil Dj, Arabica.

Une pause déjeuner avec Pavane pour les Midi & Demi de La Carène ; Du Vin dans Les Oreilles, une expérience gustative et électronique dans un lieu insolite de Brest, une live session avec Sourdoreille aux Capucins et une projection du documentaire Quand Tout Le Monde Dort de Red Bull Music à la médiathèque suivi d’un talk avec le réalisateur, le musicologue Guillaume Kosmicki et des collectifs brestois.

Un jeune public toujours aussi choyé, avec une Astroboum au Vauban ( live de District Sampling) mais aussi un workshop de La Carène avec les musiciens Poing et Vincent Malassis pour le projet SONARS, 2 jours de masterclass avec Madben, un Cool Bus de la Carène qui repart à la conquête des quartiers brestois pour initier collégiens et scolaires à la pratique avec le duo Bicolore, des musiques électroniques et des handicaps  rendus compatibles avec Vive La Fête,  des rencontres professionnelles en faveur de l’accompagnement artistique de la scène émergente.

Mais oui, ça calme ! Et il est donc grand temps de réserver tout à la fois, ses billets,  sa chambre et sa place en brouette pour les retours difficiles...

Toi vouloir plus d'infos ? Toi filer ici, c'est tout plein de les bons tuyaux : Astropolis l'hiver 24.5

Nova t'offre des places ! Rendez-vous sur le facebook Nova Aime pour trouver e mot de passe secret et jouer juste en dessous.

Astropolis l'Hiver 24.5 || à Brest du 5 au 10 février || Ici la billetterie || Ici l'événement