Aller au contenu principal

Altin Gün | Marseille

Jeudi 31 octobre au Cabaret Aléatoire

28 octobre 2019
Par Baba Squaaly
Altin Gün

La Turquie qui fut le siège de l’empire Ottoman est un entre-deux mondes, un point de jonction, un carrefour entre l’Europe, le Proche et le Moyen Orient. Depuis la nuit des temps, ce pays a vu passer sur ces routes tous les commerces : la soie, les épices… et même plus récemment le haschich ou l'héroïne. Dans les décennies 60 et 70, des musiciens turques inspirés par le rock psychédélique ont créé ce que des spécialistes autres diggers ont baptisé rock anatolien; l’Anatolie étant le nom donné par les Grecs à cette péninsule d’Asie Mineure. Cette fusion entre psychédélisme et musique du crû est un mouvement mondial qui traversa aussi bien l’Inde, que le Nigéria, l’Ethiopie le Pérou ou la Colombie pour ne citer que ces pays. 

En Turquie, des groupe comme Baba Zula ont plus récemment ravivé ce son pendant qu’à travers le monde plusieurs compilations (la série Anatolia Rocks sur le label World Wild, par exemple) et de nombreuses rééditions partageaient plus largement ce son emprunt de rock, de distorsions tranchantes, de réverbs fumeuses et de musiques populaires turques.

A l'instar des musiques éthiopiennes par exemple, l'Anatolia-rock a séduit des musiciens au delà des frontières du pays aujourd'hui dirigé par Erdogan. Altin Gün est de ceux là. Après un premier single paru en 2017 et, dans la foulée, un brillant passage au TransMusicales de Rennes, le groupe basé aux Pays-Bas et composé de Néerlandais et de Turcs a publié en mars 2018, On, un premier album et enchainé les concerts. De retour en 2019 avec Gece, un nouvel album aux sonorités « plus folk » selon wikipédia, ils seront Jeudi 31 octobre au Cabaret Aléatoire pour cette première date marseillaise. 

La première partie sera assurée par Diaspora Orchestra, un jeune trio de musiciens (à en croire les images sur leur page facebook de leur premier concert en avril dernier) récemment  arrivés à Marseille, appelés aussi « migrants » par nos édiles. Diaspora Orchestra croise musiques traditionnelles et musiques électroniques. A découvrir à l'occasion de leur deuxième concert ici.

 

Nova aime Altin Gün et offre 5 places pour deux à gagner sur la page facebook “Nova aime”. 

 

 

Altin Gün + Diaspora Orchestra au Cabaret Alaétoire (Friche la Belle de Mai - 41 Rue Jobin - 13003 Marseille), le jeudi 31 octobre . Prévente : 15 €