Aller au contenu principal
On n'a pas fini d'entendre parler de Knucks, étoile montante du rap UK

On n'a pas fini d'entendre parler de Knucks, étoile montante du rap UK

Nouvo Nova : « Jubilee » de Knucks.

Par La programmation musicale

Chaque jour, Nova met un coup de projecteur sur une nouveauté : le Nouvo Nova vous présente les coups de cœurs de la programmation, afin que vous ne ratiez rien des dernières trouvailles qui nous ont titillé l’oreille. Aujourd'hui : « Jubilee » de Knucks.

Pour son anniversaire, quand on ne peut pas faire la fête, on fait le point sur sa vie. C’est ce qu’a fait, en musique, le rappeur londonien Knucks, qui, ses vingt-cinq bougies à peine soufflées, en a profité pour sortir un morceau rétrospectif en plein confinement. Intitulé « Jubilee », le titre revient sur sa jeune carrière, de son enfance au Nigeria puis dans les quartiers nord de Londres, jusqu’à ce point culminant : sa prestation au prestigieux festival Glastonbury, en première partie de Stormzy, probablement la plus grande star actuelle du grime.

S’il se montre reconnaissant vis-à-vis du soutien de la communauté rap UK, Knucks ne manque pas de prévenir : on n’a pas fini d'entendre parler de lui. A l’écoute de NRG 105, sa première mixtape parue l’année dernière, on n’en doute pas une seconde. A la fois contemporain et inspiré par les classiques (il cite Nas ou MF Doom comme influences), Knucks apporte une dimension introspective au grime, mêlant beats abrasifs et sensibilité jazz. Ainsi, l’élégance de « Jubilee » doit beaucoup à son atmosphère symphonique, empruntée au compositeur américain Luchi de Jesus. Un sample très sixties que les oreilles les plus aiguisées auront reconnu comme celui du « A Friend » de KRS-One.

Visuel © Facebook de Knucks