Aller au contenu principal
Mash Up Imhotep

L'hommage d'Imhotep à Manu Dibango

#OnResteOuvert #MashUp

Par Baba Squaaly

Depuis la Planète Mars, Imhotep a tenu à réagir à la disparition du « grand Manu Dibango », à qui il n'a pas eu le temps de dire au revoir, comme il le regrettait ce dimanche au micro de Bintou Simporé, dans Néo Géo : « Avec IAM, on croisait souvent son chemin en tournée, sur des festivals. La première chose qu’on entendait, c’était son rire. On l’entendait de loin. On aurait dit qu’il riait dans son saxophone. Un rire puissant et très funky ! » se souvient l’architecte musical d’IAM avant de remonter le temps et d’évoquer des moments plus personnels quand minot, « dans une vie antérieure » qu’il s’est engagé à nous raconter un jour, il résidait dans la région parisienne.

« C’est là que j’ai entendu le saxo de Manu pour la première fois. J’avais treize ans et j’habitais alors au 11 boulevard Beaumarchais à Fontenay-le-Fleury, juste à coté de la Maison des Jeunes. Le DJ nous ambiançait en mode soul-funk, à l’ancienne enchainant James Brown, Temptations… Un jour, sans prévenir, il envoie le “Soul Makossa” de Manu Dibango. “Envoyer” est le bon mot, il l’a joué pendant une semaine, au moins » précise-t-il. « C’est un peu ma “madeleine” de Proust, mais en plus dansant » ajoute celui qui pour rendre un « humble hommage  à l’immense Manu », s’est permis un mash-up en croisant Soul Makossa avec deux acap’s, celui d’Esprit Beat Street de son collègue Akhenaton (le treizième titre de son Black Album  - NdR) et celui du phénoménal Let The Rhythm hit’em de Rakim.

Bien dosé, le mash-up se laisse aspirer sans tousser, avis de connaisseur, sur le Soundcloud du dubmaker où il partage ses mash-up et autres relectures.

La tournée d'IAM (deux mois) entamée le 6 mars à la Belle Electrique à Grenoble, n'a pas fait long feu, confinement oblige. « Les dates devraient être reprogrammées à l’automne » concède Imhotep qui ne sait pas à l'heure actuelle ce qu'il en sera des festivals de l'été. En bons samouraïs, lui et ses acolytes se tiennent prêts. 

Le Néo Géo hommage à Manu Dibango est à réécouter en intégralité en podcast.