Aller au contenu principal
La Londonienne Biig Piig flirte avec la drum & bass

La Londonienne Biig Piig flirte avec la drum & bass

Nouvo Nova : « Switch » de Biig Piig.

Par La programmation musicale

Chaque jour, Nova met un coup de projecteur sur une nouveauté : le Nouvo Nova vous présente les coups de cœurs de la programmation, afin que vous ne ratiez rien des dernières trouvailles qui nous ont titillé l’oreille. Aujourd'hui : « Switch » de Biig Piig.

Ca y est, on peut le dire : la drum & bass commence à sérieusement s’immiscer dans la pop anglo-saxonne. Quelques semaines après l’euphorique « The Différence » de Flume et Toro Y Moi, la tendance se confirme du côté de Londres, chez une musicienne au nom curieux : Biig Piig.

Née en Irlande, élevée en Espagne, Jess Smyth arrive à Londres à l’adolescence. Bilingue, elle compose en anglais et en espagnol, sous ce pseudo étrange emprunté au menu d’une pizzeria locale (oui). Et forme avec des amis d’université un collectif nommé NINE8, gang d’artistes de tous bords produisant leurs propres visuels, fringues et (bien sûr) musique. Parmi les membres du groupe, une autre recrue bien connue de nos ondes : Lava La Rue, avec qui Biig Piig partage une même goût pour le hip-hop et le R&B, dans une veine tranquille, reposée, plutôt soulful.

Quoiqu’ici, elle se laisse aller à un rythme un peu plus nerveux, qui vient contrebalancer la douceur de sa voix : lorgnant, donc, sur la drum & bass et le rock, « Switch » reflète la frustration et l’angoisse provoqués par le monde contemporain. Un bel aperçu du potentiel de cette jeune artiste en devenir, aujourd’hui accompagné par un clip animé qui détourne les codes du pop art.

Visuel © Facebook de Biig Piig