Aller au contenu principal

« La Rupture » de Philippe Barassat

Le cinéma de Philippe Barassat continue à rompre avec les habitudes, en proposant une véritable variation sur un même « t’aime ».

Marie-Louise vient déclarer à Jean, l’écrivain avec qui elle a eu une longue liaison qu’elle le quitte. Mais avec l’amour, les choses ne sont jamais si simples que ça. Lors de leur explication, l’auteur lui dit rapidement que tout ceci « n’a pas de sens ». Philippe Barassat en donne deux à La rupture en le dédoublant en deux versions (celle-ci, et une seconde, reprenant précisément les mêmes déroulés et dialogues, mais en faisant de Jean, une romancière).

Un très beau geste gracieux de cinéma, doublé lui aussi : ces deux films sont disponibles en accès libre sur YouTube. Ça se passe ici et ici.

Visuel © Capture d'écran

Pop Corn
Emissions

Pop Corn

par Alex Masson

LA NUIT VENUE

LA NUIT VENUE de Fréderic Farrucci

Film noir rutilant, La nuit venue fait une mise à jour de la diversité à la française.

TOUT SIMPLEMENT NOIR

TOUT SIMPLEMENT NOIR de Jean-Pascal Zadi et John Wax

Qu’on se le dise, en ces temps d’interrogation d’un racisme systémique en France, le noir est une couleur qui va formidablement bien à la comédie bien de chez nous.

« Nous, les chiens » d'Oh Sung-yoon & Lee Choon-Baek

« Nous, les chiens » d'Oh Sung-yoon & Lee Choon-Baek

Pour se remettre des dégâts causés par un pangolin, un dessin animé sud-coréen ou les humains font mener une vie de chien.