Aller au contenu principal

Ni Dieux, ni maîtres, ni frontières, les rappeurs FOKN Bois bouleversent la sono-mondiale

Considérés comme les petits frères de Outkast ou les Monty Python du Ghana, ce groupe trouble l'ordre établi avec leur pidgin rap qu'ils nomment "Gospel Porn"

En pleine tournée européenne, les membres du sulfureux groupe ghanéen de hip hop et d'afro beats FOKN Bois ont rendu visite à Mathieu Girod pour lui raconter leur univers décalé et engagé.  Baignant dans la culture urbaine ghanéenne de la Pidgen music, du Highlife et de la Palm-Wine music, le combo a crée un univers unique teinté d'humour décapant, de messages subversifs, agrémentés de basses et de riffs afro électro. Cette formation sans frontières à la croisé de quatre villes, Accra, Londres, Budapest et Bucarest est annoncé comme la nouvelle déferlante de la musique underground du continent africain. 

Ni Dieux, ni maîtres, ni frontières, les rappeurs FOKN Bois bouleversent la sono-mondiale

Le groupe est né sous la houlette de deux amis d'enfance qui se sont rencontrés sur les bancs de l'école. Composé de M3NSA , célèbre chanteur, producteur et auteur-compositeur (fils d'un membre du célèbre Osibisa) et de Wanlov the Kubolor, l’autoproclamé «Prince tzigane du Pidgen Rap», FOKN Bois à deux significations au Ghana. Pour les adultes, un « fokn bois» (créolisation de fucking boy) est un garnement, alors que dans la rue, cette même expression désigne le casse-cou respecté des plus jeunes. La formation va se démarquer des autres artistes ghanéens en produisant des albums où la satire règne en maître sur le son hip hop afrobeats hybride. Leurs actions irrévérencieuses les conduiront à être les acteurs tragi-comiques de leur premier film "Coz Of Moni" qui les fera remarquer jusqu'à l'international. En 2019 , ils continuent leur processus de création visionnaire et grinçant en sortant leur album percutant "Afrobeats LOL".  
Pour construire ce disque s'attaquant avec ironie à la superficialité des nouvelles générations africaines, ils décide de marier leur concept aux sonorités afrobeats actuelles. Pour cela, FOKN Bois accueille un troisième membre, Andras Weil, producteur hongrois et multi-instrumentiste de talent qui vient cimenter la musique controversée du groupe avec un synthé aux sonorités électronique et un univers free-jazz. Décidés à marquer la sono-mondiale de leur empreinte, le groupe se confie sur leur laboratoire sonore déjanté. 

Ni Dieux, ni maîtres, ni frontières, les rappeurs FOKN Bois bouleversent la sono-mondiale
© photo by Mathieu Petolla

 

Nova dans la gueule du monde
Emissions

Nova dans la gueule du monde

par Mathieu Girod
Le samedi de 11h à 13h sur Nova Lyon

Sekou Kouyaté, le "Jimi Hendrix de la Kora"

Sekou Kouyaté, le "Jimi Hendrix de la Kora"

Le griot guinéen électrise et dote d'effets sa kora pour propulser la tradition mandingue dans le futur

Des prods, des copains et des scènes, Guts raconte 30 ans de "Pura Vida"

Des prods, des copains et des scènes, Guts raconte 30 ans de "Pura Vida"

Du hip-hop avec Alliance Ethnik à la production de son afro-tropical, le beatmaker revient sur ses souvenirs qui durent depuis 3 décennies