Aller au contenu principal

The Scorpios يأألهجروك ressuscite l'âge d'or psyché funk soudanais des 70's

Pour leur première date en France à l'Opéra Underground, le groupe s'est confié dans #MidiDansLaGueuleDuMonde

Mathieu Girod est parti à la rencontre du plus funky des groupes soudanais lors de leur participation à la Black Atlantic Live Session à l'Opéra Underground

The Scorpios يأألهجروك ressuscite l'âge d'or psyché funk soudanais des 70's

Inspiré par la vague psychédélique funk qui a inondé le Soudan dans les 60's et 70's, The Scorpios a décidé de redonner vie à cet âge d'or d'une manière authentique et sincère.  La plupart des membres du groupe se sont formés dans des mariages et des festivals religieux. Avec la montée du fondamentalisme religieux, le groupe a fui leur pays d'origine pour trouver refuge en Angleterre dans les années 80.  C'est à Londres qu'il rencontre le producteur et multi-instrumentiste Adam Bulewski qui tombe amoureux de leur son. Ensemble, ils élaborent une musique qui puise dans le "swinging Khartoum" des années 60 et 70 dont le père de Regia Ishag, la chanteuse du groupe, fût un des principaux artisans avec le mythique The Scorpions

The Scorpios يأألهجروك ressuscite l'âge d'or psyché funk soudanais des 70's

Adoubé en Europe avec la sortie de leur premier album sur le label Afro7, The Scorpios poursuit son expérimentation des sonorités traditionnelles des différentes parties du Soudan avec la funk seventies africaine. 
En exclusivité, les musiciens dévoilent des extraits inédits de leur futur disque.

The Scorpios يأألهجروك ressuscite l'âge d'or psyché funk soudanais des 70's

 

Midi dans la gueule du monde
Emissions

Midi dans la gueule du monde

par Mathieu Girod
Le samedi de 12h à 14h sur Nova Lyon

Les Espoirs de Coronthie, la fierté du peuple guinéen

Les Espoirs de Coronthie, la fierté du peuple guinéen

Après avoir remis au goût du jour la musique traditionnelle mandingue dans les rues de Conakry, le groupe continue à propager sa musique sur les scènes du monde. 5 albums dont un nouveau en préparation en hommage aux orchestres nationaux des 60's