Aller au contenu principal

Clinton Fearon, illustre étendard de l'histoire du reggae

Des Gladiators dans les 60's à son nouvel album solo "History Say", le mythique chanteur et guitariste célèbre 50 ans de musiques jamaïcaines

Mathieu Girod est parti rencontrer le musicien iconique du reggae, Clinton Fearon. Véritable gardien du temple de cette musique, le chanteur, guitariste et bassiste jamaïcain fait parti des pionniers du Reggae Roots.  C’est en 1969 qu’il rejoint le légendaire groupe The Gladiators, au chant, mais aussi à la basse et à la guitare.  Une formation qui deviendra emblématique dès les années 70 avec des titres comme  "Chatty Chatty Mouth" et "Rich Man Poor Man" devenus cultes aujourd'hui, et dont Clinton Fearon était l’interprète.

Clinton Fearon, étendard de l'histoire du reggae jamaïcain
Photo by Aziz Azara

Dans cette période, on le retrouvera  en tant que musicien de session au Studio One de Coxsone et au Black Art Studio du légendaire Lee "Scratch" Perry
À la fin des années 80, lors d'une tournée aux Etats-Unis avec les Gladiators, Clinton  décide de rester là-bas et de s'aventurer en solo. Il formera tout d'abord The Defenders avec quelques membres du groupe puis son propre projet solo accompagné d'une nouvelle formation, The Boogie Brown Band.  Depuis les années ont passé, une quinzaine d'albums à son actif, dont son nouveau, History Say (Baco Records), un disque où le chanteur raconte cinq décennies d'histoire du reggae et de la musique de son île. 

Clinton Fearon, étendard de l'histoire du reggae jamaïcain
Midi dans la gueule du monde
Emissions

Midi dans la gueule du monde

par Mathieu Girod
Le samedi de 12h à 14h sur Nova Lyon

Les Espoirs de Coronthie, la fierté du peuple guinéen

Les Espoirs de Coronthie, la fierté du peuple guinéen

Après avoir remis au goût du jour la musique traditionnelle mandingue dans les rues de Conakry, le groupe continue à propager sa musique sur les scènes du monde. 5 albums dont un nouveau en préparation en hommage aux orchestres nationaux des 60's