Aller au contenu principal

Le carnaval, est-ce s'habiller n’importe comment ?

Plusieurs carnavals ont fait scandale, en Belgique, et en Espagne : ils mettaient en scène des déguisements de nazis et de juifs.

Le carnaval, c’est une fête du désordre. Un désordre qui passe par le vêtement, évidemment. Au Moyen-Âge, c’est une fête très importante.
Et vous savez qu’au Moyen-Âge, l’organisation de la société repose aussi beaucoup sur le vêtement.Il est intimement lié à la structure de la société, à la hiérarchie. Il y a des lois qui maintiennent ces différences sociales visuelles. Le vêtement : c’est un peu la carte d’identité d’une personne.
L’habit fait donc le moine, et sortir de son rang, en mettant un habit qui n’est pas le sien, c’est une grave transgression. Mais le carnaval, c’est cette petite période de l’année, où les gens ont le droit de ne pas respecter les codes : les enfants deviennent des adultes, les hommes se déguisent beaucoup en femmes, les pauvres en riches, et inversement. Yvane Jacob nous explique, entre autres, le carnaval vu comme un instrument politique. 

Visuel © Flickr

La Chronique Textile
Emissions

La Chronique Textile

par Yvane Jacob
Le jeudi

Un kit de tricot Karl Lagerfeld a été mis en jeu sur Internet, qui a mis la communauté tricot à feu et à sang.

Rififi dans le monde du tricot

Un kit de tricot Karl Lagerfeld met la communauté tricot à feu et à sang.

Ce foulard de crâne avait un peu disparu depuis les années 2000 mais pourtant il revient.

Le durag est back

Ce foulard de crâne avait un peu disparu depuis les années 2000 mais pourtant il revient.

Bernie Sanders, roi paradoxal « du cool et de la tendance »

Bernie Sanders, roi paradoxal « du cool et de la tendance »

Le probable candidat des Démocrates à l’élection présidentielle des États-Unis est sapé comme un sac ? Ça ne l’empêche pas d’être devenu une icône du « cool ».