Aller au contenu principal

BAM BAM : les Affaires Musicales du 18 février

Avec une vieille mixtape de Drake top charts, le morceau de Jeff Mills qui n'est pas le sien et le Melodifestivalen

BAM BAM, c’est le Bureau des Affaires Musicales de Radio Nova, animé par Sophie Marchand et Jean Morel, du lundi au vendredi sur Nova. 

Entrez dans le Bureau des Affaires Musicales comme le rayon de soleil qui a éclairé toutes nos fenêtres ce weekend. Bienvenue dans une nouvelle semaine de musique. Aujourd’hui, on vous joue des disques solaires, du groove, on vous emmène en suède, sur les pistes de danse mais aussi à la rencontre de Mardi Gras, célébrée comme nulle part ailleurs à la Nouvelle Orléans.

…on a la preuve que Drake est plus fort que l’industrie.

Drake est à nouveau au top des charts… Quelle surprise. Sauf que là, c’est une performance assez dingue. En effet, le nouveau projet qui cartonne date d’il y a 10 ans ! Depuis vendredi, sur les plateformes de streaming est disponible la troisième mixtape de la discographie de Drake : So Far Gone.

Une mixtape parue le 13 février 2009 qui marque l’entrée de Drake dans la cour des grands. Le son inventé par Noah 40 Shebib et Boi 1 Da, ses deux producteurs exécutifs, vont alors devenir la signature de Drake. En plus, on y croise Lil Wayne, Lykke Li, Santigold.

Avant cette mixtape, Drake était un artiste de Toronto, après, il devient la sensation dont tout le monde attend l’album… Depuis, Drake est devenu l’artiste le plus bankable au monde. Même un projet vieux de 10 ans peut entrer directement dans le Top 10 des meilleures ventes d'albums d'iTunes US ainsi que dans celui des disques les plus écoutés sur Apple Music aux Etats-Unis. Du côté de Spotify, le projet totalise déjà plus de 300 millions de streams… Drake est plus fort que les plateformes de streaming.

 

 

...on admire l’honnêteté de Jeff Mills.


Jeff Mills, ce n’est pas simplement un DJ exigeant et emblématique de Détroit, c’est aussi le boss du label Axis Records et du sous-label Str Mrkd. Jusqu’ici, rien de très nouveau. Si ce n’est la première sortie d’un 4 titres de Mr Jeff Mills pour fêter ce nouveau sous-label. Sauf que… Parmi les 4 titres, il y en a un qui n’est pas du tout un morceau du producteur. Non, c’est celui d’un jeune homme, Julien H. Mulder, qui avait envoyé ses maquettes au label. Si vous avez envie de crier au voleur, vous vous trompez.

Jeff Mills, en écoutant cette prod a réellement cru que c’était la sienne. Il a confondu, puis s’est confondu en excuses, expliquant qu’il a l’habitude d’écouter les maquettes qu’on lui envoie à l’aveugle. Ainsi, il a tout simplement cru que ce morceau « Patterns In Nature » était une ancienne démo à lui. Résultat, le jeune Suédois a finalement été crédité comme il se doit et, ce qui devait être un maxi de Jeff Mills, devient un split EP, permettant ainsi à Julien H. Mulder de réaliser un de ses rêves : sortir un morceau sur le prestigieux label.


… on apprend qu’il existe, en Suède, un univers parallèle où le centre du monde s’appelle l’Eurovision.

C’est un véritable phénomène de société en Suède. Tout commence par un chiffre : le 10 mars 2018 à Stockholm, 14 millions de votes par SMS et téléphone sont enregistrés par la télévision publique lors de la finale du Melodifestivalen. Pour vous donner un ordre d’idée, la Suède c’est 10 millions d’habitants. 6 mois plus tard, seulement 6,5 millions de Suédois se déplaceront pour les législatives. Vous êtes en droit de vous demander ce que c’est que le Melodifestivalen... Le Melfest - comme on l’appelle pour les intimes - c’est l’émission de télévision qui sélectionne le candidat national pour l’Eurovision. Pendant 6 semaines, comme le raconte un article dans Libération, le pays s’arrête pour regarder des chorégraphies millimétrées à des heures de grande écoute. Le papier est truffé d’anecdotes incroyables sur le show : Veronika Wand-Danielsson, l’ambassadrice de Suède en France, affirme qu’en Suède « on annule dîners et enterrements pour regarder le Melodifestivalen. Cela fait plus d’audience que les élections ! » La finale du show va se dérouler le 9 mars prochain. Après de multiples sélections, les derniers candidats vont s’affronter devant plus de 30 000 personnes au Friends Arena de Stockholm, l’équivalent du Stade de France. Du coup, le Melfest booste tout de même l’industrie musicale. Le show créé d’immenses stars en Suède, dans un registre particulier, le schlager : un style scandinave de variété très kitsh. Souvent, le Melfest compte presque plus que l’Eurovision pour les artistes alors qu’il est censé être un tremplin. Enfin, et évidemment, le MelFest c’est aussi une manne financière importante. Beaucoup de producteurs, souvent déjà célèbres, tentent d’y placer leurs compositions pour un candidat car il y a un retour sur investissement quasi immédiat… Toute cette histoire est racontée par Julien Migaud-Muller dans Libération.

La playlist : 

  •  Fools - Drugdealer
  • Dexter Story ft. Sudan Archives - Gold
  • Folamour - These are just places to me now
  • Flat Beat - MR Oizo
  • Fred Wesley - House party
  • Royalty - Eli FOla
  • Villejuif underground - I'm sorry JC
  • Dr Dre - The Watcher
  • Moussa - Vogue Merry
  • Lost Cause/// - Kenny Hoopla
  • Easy - Claud

BAM BAM, le Bureau des Affaires Musicales, une émission animée par Sophie Marchand et Jean Morel, et réalisée par Malo Williams. Du lundi au vendredi, 18h00-19h30.

Visuel © cover de la mixtape So Far Gone de Drake

BAM BAM
Emissions

BAM BAM

par Sophie Marchand & Jean Morel
Lundi-vendredi, 18h00-19h30

BAM BAM : les Affaires Musicales du 13 septembre

BAM BAM : les Affaires Musicales du 13 septembre

Chaque vendredi, c'est Open BAM

BAM BAM : les Affaires Musicales du 12 septembre

BAM BAM : les Affaires Musicales du 12 septembre

Une flute, des vinyles et beaucoup de musique.

BAM BAM : les Affaires Musicales du 11 septembre

BAM BAM : les Affaires Musicales du 11 septembre

Les dernières nouveautés avec Dimitri From Paris et Raphaël Malkin