Aller au contenu principal
Four Tet, Paula Temple, Jennifer Cardini aux manettes des Nuits Sonores

Four Tet, Paula Temple, Jennifer Cardini aux manettes des Nuits Sonores 2018

L’un des festivals les plus excitants du moment fait peau neuve et annonce un très bon début de prog.

Par La Rédac

Quinze ans après sa création, le festival Nuits Sonores est toujours un laboratoire culturel et artistique indispensable. Un évènement vers lequel on se tourne chaque année pour la richesse de sa programmation, avec toujours ce pied posé dans ce qui se fait de plus intéressant dans la scène électronique actuelle. Pour son édition 2018 (la seizième), le festival lyonnais annonce une nouvelle temporalité et de nouveaux espaces urbains. Il s’étendra sur huit jours, du 6 au 13 mai, et fait notamment son grand retour À La Piscine du Rhône. Ses sites principaux demeurent les anciennes usines Fagor-Brandt, La Sucrière, Le Sucre, l'auditorium de Lyon et le Transbordeur.

Nuits Sonores

On redécouvre d'abord le super projet « A Day With… » qui laisse cette année les commandes de la programmation à la DJ Jennifer Cardini - longtemps résidente au Pulp et au Rex Club - ainsi qu’à Daniel Avery, Four Tet et Paula Temple. Chacun d'eux était donc libre de choisir ses compagnons de jeu pour la journée. Parmi eux, on retrouvera Maceo Plex, Helena Hauff, ou encore Lena Willikens. Pour compléter ce « programme de jour », le festival offre également, après Tokyo, New York ou Lisbonne, une « Carte Blanche à Amsterdam », focus sur une ville que l'on célébrera donc, aussi, au cours de cette seizième édition.

Côté nuit

L'évènement côté nuit, c'est d'abord un concert exceptionnel du saxophoniste de jazz Kamasi Washington le 8 mai à l'Auditorium de Lyon. Le reste de la programmation sera bientôt dévoilée. On se doute que ces premières annonces vous ont déjà suffisamment excité, sachez que les billets sont en vente, ruez-vous par là. Toutes les infos sont à retrouver sur le site des Nuits Sonores ou sur la page Facebook de l'évènement.

Visuel : © Simone Cecchetti - Corbis / Getty Images