Aller au contenu principal
Manifestants au Nigeria

« Fem » de Davido : l’hymne des manifestations au Nigeria

À la base “FEM” n’a rien d’un titre engagé. Mais c’est l’engagement de l’artiste lui-même qui a joué.

Par Morane Aubert et Mathilde de Capèle

Depuis plusieurs semaines, et le début des rassemblements au Nigeria contre les violences policières, des vidéos abondent sur les réseaux sociaux. On y voit des foules qui portent les couleurs de leurs pays, le vert et blanc, et qui en cœur, scandent les paroles d’un morceau de l’artiste nigérian Davido. Le morceau en question s’appelle “FEM”. En voici la version originale. 

Les manifestations au Nigeria ont commencé début octobre. À l'origine, la population demandait la dissolution de la brigade spéciale de répression des vols, la SARS, connu pour ses bavures et ses actes de tortures notamment.

Depuis, le soulèvement ne cesse de prendre de l’ampleur, il s’étend dans tout le pays pour dénoncer les violences policières. Hier à Lagos, la plus grande ville du Nigeria, les autorités ont ouvert le feu sur les manifestants pour les disperser, on compte une vingtaine de morts. 

Au Nigeria, il y a une grande culture du protest song, la musique protestataire, avec des artistes qui n’avaient pas peur de parler de leur quotidien et de prendre à parti le gouvernement. On pense à Majek Fashek, au duo P Square et bien évidemment à Fela Kuti, avec ce morceau anti-militariste par exemple, "Zombie".

Plus récemment, le rappeur Falz avait repris les codes du clip "This is America" de Childish Gambino pour dénoncer les problèmes sociétaux de son pays.

À la différence de tous ces artistes, Davido ne parle ni de police, ni de corruption, ni de rébellion dans son morceau. À la base “FEM” n’a rien d’un titre engagé. Mais c’est l’engagement de l’artiste lui-même qui a joué. Davido a très vite pris la parole publiquement sur les violences policières au Nigeria. Et puis il y a quelque chose de très optimiste dans la mélodie de ce morceau, c’est peut-être une raison suffisante pour en faire un hymne.

Tous les jours, Morane Aubert fait son Journal le plus cool du monde dans Super Nova, le programme de Marie Bonnisseau (lundi au vendredi, 17h-19h).

Visuel © Akintunde Akinleye - Maxpp