Aller au contenu principal
Du twerk, du motorcross…et Sufjan Stevens

Du twerk, du motorcross…et Sufjan Stevens

Un titre sorti avec Lowell Brams, le fondateur d'Asthmatic Kitty Records.

Par Bastien Stisi

Sufjan Stevens, le musicien américain, qui a a priori abandonné son projet de sortir un album par États américains depuis un moment (il s’était plutôt intéressé aux espaces spatiaux, via le projet Planetarium) et a participé ces dernières années à deux bandes originales particulièrement réussies (celle du Call me by your name de Guadagnino ou du film Moi, Tonya) est en préparation d’un album avec Lowell Brams (Aporia, sortie le 27 mars) son beau-père dont la plupart avaient appris l’existence avec la parution de l’album, traumatique à souhait, Carrie & Lowell (la maman et le beau-papa de Sufjan, dans les faits). Il y a quelques mois, Sufjan, qui doit dormir peu, sortait également l'album The Decalogue avec Timo Andres.

Ceux qui sont fans du Sufjan folkeux qu’on retrouve sur le larmoyant Carrie & Lowell, et à un degré moindre sur le chef-d’œuvre d’indie folk-baroque Illinois, ne trouveront pas forcément leur compte sur « The Runaround », le titre qui sort aujourd’hui avec ce clip qui met en scène des gens qui font du motocross, qui twerkent et qui portent parfois des casques pour que les chutes fassent moins mal. Ceux qui, en revanche, se sont acoquinés de l’attachant Sufjan en arrivant par l’intermédiaire de ces albums les plus frappés (Planetarium donc, fabriqué notamment avec James McAllister et Bryce Dessner de The National, ou le tout vocodeur The Age of Adz) y verront sans doute davantage un motif de satisfaction. À vous de juger.

Visuel © clip de « The Runaround » de Sufjan Stevens & Lowell Brams