Aller au contenu principal
« Ma Bae Be Luv » de Coco Bryce.

Coco Bryce nous fait voyager dans une jungle spatiale

Nouvo Nova : « Ma Bae Be Luv » de Coco Bryce.

Par Sarah D'Hers

Chaque jour, Nova met un coup de projecteur sur une nouveauté : le Nouvo Nova vous présente les coups de cœurs de la programmation, afin que vous ne ratiez rien des dernières trouvailles qui nous ont titillé l’oreille. Aujourd'hui : « Ma Bae Be Luv » de Coco Bryce.

Coco Bryce est peut-être un nom relativement nouveau pour vous, mais il crée de la musique déjà depuis deux décennies. Originaire de Breda dans le sud des Pays-Bas, Coco Bryce découvre dans les années 90 l’énergie brute de la jungle, du hardcore et du gabber — qui influence aujourd’hui énormément ses productions.


Installé à Londres, Yoël Bego de son vrai nom signe chez Lobster Theremin, l’un des labels underground et actuels de référence pour la house, la drum & bass, avec des musiques électroniques qui font vibrer la scène indépendante londonienne.


Pour l’été, Bego nous fait voyager dans une jungle spatiale et lactée avec son tout nouvel EP Ma Bae Be Luv avec ses rythmes cassants, rebondissant sur le sample de l’incontournable « Baby Love » des Suprêmes. Sa jungle se nourrit de motifs de batterie complexes, ludiques égrainée de lignes de basse édifiantes, et surtout des productions classiques de jungle des années 90. Un morceau spatial, sucré et mélancolique.

Visuel © Coco Bryce