Aller au contenu principal

L'Arche de Nova

Pacôme Thiellement : « Demain, nous ne parlerons plus aux millionnaires »

Pacôme Thiellement : « Demain, nous ne parlerons plus aux millionnaires »

Contre les inégalités financières qui ne cessent de s’aggraver, cet écrivain et vidéaste parisien mise sur deux méthodes – l’une, douce ; l’autre, dure – afin d’inciter les super-riches à redistribuer leurs ressources.

Paris Banlieue : « Demain, tous les enfants de France vont se révolter »

Paris Banlieue : « Demain, tous les enfants de France vont se révolter »

Ce trio francilien de « ménestrelles » adolescentes, dont le premier album rétro-pop-yéyé se contrefiche des formats, milite pour donner son avis « sur tout, surtout » et le droit de vote à tous les moins de 18 ans.

Loïc Hecht : « Demain, nous taxerons durement les géants du web »

Loïc Hecht : « Demain, nous taxerons durement les géants du web »

Cet écrivain et journaliste parisien suggère de « faire raquer davantage » les grands gagnants de la crise sanitaire, Google, Apple, Facebook, Amazon ou Microsoft, afin de financer nos hôpitaux.

Joseph Falzon : « Demain, nous créerons un ministère de la bande dessinée »

Joseph Falzon : « Demain, nous créerons un ministère de la bande dessinée »

Au Mans, le dessinateur d’« Alt-life » imagine une réalité virtuelle où le 9e art est devenu un besoin mondial, permettant enfin aux auteurs de vivre décemment de leur art.

Sylvain Prudhomme : « Demain, voir des bouches en gros plan sera le fantasme ultime »

Sylvain Prudhomme : « Demain, voir des bouches en gros plan sera le fantasme ultime »

Face aux précautions sanitaires permanentes, l’auteur arlésien de « Par les routes » sent monter le désir pour l’invisible : « Narines, fossettes, lèvres qui s’humectent. »

Delphine Bresteché - L'Arche

Delphine Bretesché : « Demain, on éliminera le pourri à la hache »

« Le sein alerte », cette plasticienne, poète et dessinatrice nantaise échafaude une joyeuse apologie du bricolage à dimension collective, avant de nous inciter à construire « un extracteur à tristesse ».

David Carroll : « Demain, les musiciens feront leurs tournées à pied, à vélo, à cheval »

David Carroll : « Demain, les musiciens feront leurs tournées à pied, à vélo, à cheval »

Cet aventureux songwriter bordelais, membre du Slowfest Orchestra, roule pour l’organisation de « bals décroissants » à travers tout l’Hexagone, la tête dans le guidon de ses convictions.

Charly Delwart : « Demain, nous serons tous claustrophobes »

Charly Delwart : « Demain, nous serons tous claustrophobes »

En Bretagne, cet écrivain belge livre son diagnostic sur les séquelles du confinement : « une aversion pour toute forme d’enfermement », qui invite la société à l’ouverture totale.

Thierry Ehrmann : « Demain, nous ferons frémir les forces de l’ordre avec nos masques ancestraux »

Thierry Ehrmann : « Demain, nous ferons frémir les forces de l’ordre avec nos masques ancestraux »

« À l’heure où le pouvoir se démasque enfin », ce plasticien lyonnais appelle à la constitution d’une gigantesque tribu de contestataires depuis sa pré-apocalyptique Demeure du Chaos.

Teorem : « Demain, nous célébrerons la journée nationale du coude »

Teorem : « Demain, nous célébrerons la journée nationale du coude »

Déconfiné à Ménilmontant, ce musicien souple rend un hommage appuyé, écrit et produit avec beaucoup de doigté, à cet élément charnière de notre anatomie, véritable héros du quotidien.