Aller au contenu principal
Nova Classic : « On & On » d’Erykah Badu.

1997 : Erykah Badu ouvre un nouveau cycle

Nova Classic : « On & On » d’Erykah Badu.

Par Isadora Dartial

Radio Nova revisite ses propres classiques : les raretés de tout bord qui rythment notre antenne, de la soul-funk au hip-hop en passant par les musiques afro-latines et la pop. Aujourd'hui : « On & On » d’Erykah Badu.

Un Nova Classic qui nous ramène en 1997, l’année où l’on découvre la poésie d’une chanteuse originaire de Dallas, au Texas, dont la beauté de la voix égale la beauté tout court. Son nom : Erykah Badu. Avec elle et son premier album Baduizm, naît ce genre que l’on appellera la « Neo Soul » : du RnB nourri par des bases hip-hop, car Badu, avant de se lancer dans la chanson, a fait ses premiers pas dans le rap, au sein d’un groupe nommé The Def Ones.

De la sphère hip-hop, elle conserve cet art de poser les mots, ce sens de la rythmique. Avec ce premier disque, la musicienne a l’ ambition, déclare-t-elle en interview, d’élever les esprits de son audience. « Izm », en Anglais, est une expression associée à l’herbe, celle qui rend high… Son nom de scène, « Badu », rend pour sa part hommage au Jazz et au Badoum que vous pouvez entendre dans le scat. D’ailleurs, on peut noter la présence du jazz man Ron Carter sur ce premier disque.

« On & On », que l’on écoute aujourd’hui, est le premier single de l’album. C’est aussi le grand tube de cet album qui sera plusieurs fois disque de platine. C’est qu’avec ses allures de reine nubienne, sa vibe mystique et sa voix, souvent comparée à Billie Holiday, Erykah Badu ouvre un nouveau cycle musical, et c’est justement de cycle dont il est question

 dans ce « On & On » que l’on entendra beaucoup sur les ondes de Nova à fin des années 90. Quoi de mieux pour commencer la semaine ?

Visuel : (c) pochette de Baduizm d’Erykah Badu.