Aller au contenu principal

Une universitaire remet Kanye West à sa place avec quelques rappels historiques

Le rappeur a déclaré que vivre 400 ans en esclavage lui semblait avoir été « un choix ».

Par Clémentine Spiler

Twitter ne dort plus depuis que Kanye a définitivement pété les plombs. Après un soutien réaffirmé à Donald Trump et à l’alt-right américaine et une confirmation de sa candidature présidentielle en 2024, Kanye West le « libre penseur » a trouvé bon d’assimiler l’esclavage à un « choix ». 

« Quand j’entends que l’esclavage a duré 400 ans… 400 ans ? Genre vous étiez tous là, et tous en esclavage pendant 400 ans ? Ça m’a tout l’air d’être un choix. » a-t-il déclaré en début de semaine sur TMZ avant d’être magistralement rembarré par Van Lathan, un journaliste de la chaîne, dont la réponse a fait le tour des réseaux.

Globalement, tout le monde est halluciné par la bêtise de cette réflexion, notamment dans le milieu du rap. Et certains n'ont pas la patience d'expliquer leur point de vue comme Van Lathan. Le rappeur Daz Dillinger appelé le gang des Crips à « défoncer Kanye », qui depuis ne sort plus sans ses trois gardes du corps.

Quelques heures plus tard, Blair Kelley, une chercheuse en études afro-américaines a terminé de décrédibiliser son argumentaire en rappelant les faits historiques. 

« Je n'ai pas encore vu tout ce qu'il s'est passé avec Kanye West, mais je peux déjà dire que tous les jours des gens utilisent cet argumentaire dans une version édulcorée. J’ai entendu de jeunes hommes pendant mes cours dire “Ils n’auraient jamais pu faire de moi un esclave.” »

« Les gens ne connaissent pas l’aliénation provoquée chez les personnes arrachées à leurs foyers, qui marchaient des centaines de kilomètres à travers l'Afrique, parfois si loin qu'ils ne comprenaient même plus le langage parlé autour d’eux... »

« Les gens ne savent pas avec quelle brutalité les esclaves étaient enfermés dans des forts, sur les côtes, marqués au fer, s’accrochant à l’espoir de s’échapper ou de retrouver l’être aimé… »

« Auraient-ils survécu au fait d’être vendus comme un produit sur le marché dans un pays étranger  par des gens qui parlaient un langage inconnu ? Auraient-ils survécu à la torture du travail, en guenilles, en se nourrissant de restes ? »

« Non seulement mes ancêtres et ceux de Kanye ont survécu, mais ils ont réussi à créer une nouvelle culture, à retrouver une famille et la foi. Et dans le même temps, à rendre cette culture si formidable qu’elle continue de changer le monde. »

« À aucune étape l’esclavage n’a été un choix. Nous savons que la liberté a toujours été leur choix, la résistance a été leur choix lorsqu’ils ne pouvaient pas s’échapper. »

« Dénigrer à ce point leurs vies pour attirer l’attention est une honte. »