Aller au contenu principal

Un sac plastique retrouvé au point le plus profond des océans

La pollution atteint les abysses de la planète.

Par Clémentine Spiler

C'est l'une des conclusions d'une étude japonaise sur la pollution des fonds marins. Un sac en plastique a été repéré dans la fosse des Mariannes, à 10 898 mètres de profondeur dans l’océan Pacifique. C’est l’un des endroits les plus abyssaux de la planète et la pollution plastique a réussi à l’atteindre.

Au cours de cette étude menée pendant 30 ans par l’Agence japonaise pour les sciences et technologies marines et terrestres, 3 425 débris d’origine humaine ont été identifiées dans les « parties les plus profondes des océans ». L’étude démontre que 89% des déchets en plastique sont des accessoires jetables, comme des bouteilles, couverts ou sacs. Selon une autre étude citée par le National Geographic, la plupart du plastique présent dans les océans y serait entrainé par des rivières traversant des zones densément peuplées.