Aller au contenu principal
Un périple parisien avec Scotchman

Un périple parisien avec Scotchman

Le chef le plus déjanté du game a passé une semaine avec Marie Transport.

Par Marie Misset

Tous les matins, dans Pour que tu rêves encore, la matinale de Nova, Marie Transport accompagne une personnalité au travail. La semaine passée, c’était Scotchman

f

Cette semaine, Marie Transport accompagne Scotchman récupérer son scooter immobilisé par la police municipale la veille. Scotchman s'appelle Scotchman parce qu'il aime scotcher des choses. Ça a commencé avec un jean, ça a continué avec une casquette, et en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, tout son quotidien s'est retrouvé scotché : de l'aspirateur aux baskets. L'aspirateur est devenu une machine à voyager dans le temps mais ça c'est une autre histoire.

Scotchman, c'est surtout un cuistot hors pair, passé par les plus grands restaurants étoilés de France. Depuis quelques années, il vous apprend à cuisiner avec les moyens du bord sur Youtube. Pas besoin de connaître tous les petits producteurs de la région, ni d'avoir une cuisine dernier cri pour cuisiner très très bien. Il suffit de regarder la chaîne Youtube de Scotchman : cooking chez Scotch.

D'ailleurs, Canal + aussi l'a regardée et depuis septembre, il a son émission tous les samedis à 13h sur Canal + Décalé : Scotch, Cuisine extra forte

Si vous croyez que Scotchman, c'est juste un mec qui scotche et qui cuisine, vous vous trompez. Il a une troisième passion dévorante qui déborde sur les autres : la jungle et la drum'n bass. Son rêve c'est d'ailleurs d'ouvrir un restaurant où le menu dépend de la playlist. Mais pour l'heure et pour Marie Transport, il traverse le XVIIIème arrondissement parisien à pied, histoire de récupérer son scooter immobilisé. 

En podcast

Épisode 1 : « Mon scooter s'est fait immobiliser par la Police nationale de France »

Où l'on rejoint Scotchman à la sortie de l'école de son fils à 8h du matin alors qu'il parle drum'n bass avec Steve, le gardien de l'école. On apprend qu'il va falloir aller chercher le scooter immobilisé et qu'il n'y a « Rien de mieux que de travailler le ventre vide et d'avoir des vertiges, ça évite d'avoir mal quand on se coupe ».

Épisode 2 : « J'ai grandi avec une chèvre qui avait la teigne »

Où l'on apprend que Scotchman jouait à Money quand il était petit, une sorte de bonne paye en plus téckos. Dans cet épisode, Scotchman et Marie Transport sont gelés et s'arrêtent donc pour boire un allongé en terrasse, l'occasion de découvrir comment Franck Morello (son vrai nom) est devenu Scotchman. 

Épisode 3 : « À 12 ans, le midi, j'me faisais une entrecôte de cheval »

Où l'on apprend qu'il faut cuisiner selon ses moyens et aptitudes et que boîtes de conserve et surgelés, c'est pas pêché. Dans cet épisode, on apprend comment Scotchman s'est mis à la cuisine, et ce qu'il s'achetait avec les 10 ou 20 francs que sa maman lui laissait pour manger le midi quand il était en cinquième. Indice : il allait à la boucherie chevaline.

Épisode 4 : « Si tu sais expliquer ce qui rentre dans le corps, tu deviens quelqu’un »

Où l'on apprend que la cuisine c'est comme la boxe. Dans cet épisode, Scotchman révèle sa véritable identité, explique pourquoi travailler dans des restaurants étoilés c'est la même histoire que le film Million Dollar Baby et comment ça se fait que les chefs soient devenus les nouveaux rois du cool.

Épisode 5 : « Un bon Flip-Flop Friday et on se voit dans le futur les gars »

Où l'on apprend que la chef Hélène Darroze déteste le céleri et que « c'est connu dans le métier ». Dans cet épisode, on évoque le passage de Scotchman au Top Chef en janvier dernier, on croise des sièges de toilettes abandonnées, on s'assoit à la terrasse d'un autre PMU, on reboit un autre café et on écoute les nouveaux projets musicaux de Scotchman qui nous fait écouter sa playlist jungle.

Vous pouvez également réécouter l'intégrale de la semaine, en un épisode.

Visuel : (c) Radio Nova