Aller au contenu principal

L'orgie des arts

Ces arts qui s’aiment jusqu’à la contagion.

« L’art musical rechercha tout d’abord la pureté limpide et douce du son. Puis il amalgama des sons différents, en se préoccupant de caresser les oreilles par des harmonies suaves. Pouah ! Sortons vite, car je ne puis guère réprimer trop longtemps mon désir fou de créer enfin une véritable réalité musicale en distribuant à droit et à gauche de belles gifles sonores, enjambant et culbutant violons et pianos, contrebasses et orgues gémissantes ! Sortons ! » Luigi Russolo, L’Art des bruits : manifeste futuriste.

Quatrième épisode de Contrebandes, consacré aux arts qui s’amourachent, s’entrelacent, donnent, reçoivent, se contaminent et - comme toujours - se quittent… Ces arts qui cohabitent dans une même composition, alter ego qui se fondent les uns dans les autres.

Un voyage dans l’intimité qui commence en apesanteur dans « l’ascensseur » de la Tour Sapporo en compagnie de Jules Wysocki. Ce vainqueur du prix Découverte Pierre Schaeffer en 2012, à 23 ans, a bien compris que l’imagination est une machine à rêves…

Retour sur mer, avec une escale dans la cale. Attention à ne pas se perdre dans le labyrinthe hypnotique proposé par le groupe Bellows sur leur dernier album, Strand, paru chez Shelter Press en juin dernier. Ici rôde le fantôme du néerlandais Louis Reith et ses collages d’images en noir en blanc…

Comme les mains, yeux et oreilles se baladent jusqu’à agripper un haut-parleur : celui qui crie une ôde à Lamartine, TransmutÂlärm, qu’on doit au plasturgien, plasticien et poète Christophe Vixouze. « No One is Real », prévient-il avec le label 9m2 Records.

F(r)ictions, recherches scientifiques et expérimentations techniques se courent aussi après… La photographe, cinéaste et plasticienne Dorothée Smith et le saxophoniste et compositeur Antonin Hoang l’ont bien compris avec le morceau « Puits N918 », paru en 2017 sur l’album Saturnium, sorti aux éditions musicales Actes Sud avec la contribution d’Harmonia Mundi. Un fantasme en tête dans ce méli-mélo : remonter le temps. C’est Marie Curie qui donne corps à ce désir avec le méconnu « saturnium », une substance découverte après le radium et le polonium qui serait capable d’agir sur le temps. Elle n’en aurait conservé que 10 mg sous son laboratoire, dans un puits à 50 mètres sous terre. Entre autres, les bandes de la composition de Smith et Hoang sont exposées en ce moment et jusqu’au 10 septembre au Palais de Tokyo, à Paris.

Tendez donc une oreille pour ce libertinage artistique. Les formes s’interpénètrent sur le bateau de Contrebandes, chaque dimanche d’été à 20h.

Une émission animée et réalisée par Sulivan Clabaut.

Visuel : © Wikimédia / Scan du livre L'Art des bruits : manifeste futuriste, de Luigi Russolo

Contrebandes
Emissions

Contrebandes

Par Sulivan Clabaut

Audio-naturaliste, compositeur, artiste sonore, membre émérite du duo Ottoana, Rodolphe Alexis est l’invité du jour de Contrebandes.

Contrebandes, épisode 3 : Rodolphe Alexis

Audio-naturaliste, compositeur, artiste sonore, membre émérite du duo Ottoana, Rodolphe Alexis est l’invité du jour de Contrebandes.

Contrebandes, épisode 4 : Chloé

Contrebandes, épisode 4 : Chloé

La productrice française, grande passionnée de son, est chez Sulivan Clabaut.

Contrebandes, épisode 2 : Bérangère Maximin

Contrebandes, épisode 2 : Bérangère Maximin

Bérangère Maximin lie musique pop et électro-acoustique avec une facilité déconcertante. La voilà dans Contrebandes.