Aller au contenu principal

Gift Shop : Femmes entres elles

J'vous ai eu, c'est pas un porno....

 

Femmes entre Elles, film de 55 en noir et blanc du génial réalisateur Michelangelo Antonioni, n'est pas le plus célèbre de ce pape du cinéma italien du XXème siècle à qui on doit, entre autres chef-d'oeuvres, L'aventura et Blow up, il n'en est pas moins essentiel. Représentatif de "l'incommunicabilité" qui caractérise les relations antonioniennes, il permet surtout de prendre du recul sur notre propre époque qui se croit unique et qui ne fait que reproduire de façon quasi-réac des shémas installé depuis plus de 60 ans.

Dans cette haute société de Turin, le cynisme et l'ennui régissent les échanges et refusent toute implication émotionnelle. L'amour n'est qu'un jeu dont on se lasse, et, je cite : "le prince charmant prend de la cocaïne", jusqu'à ce que l'humain et l'âme se rappelle au bon souvenir de la réalité de façon violente et définitive.

 

Michelangelo Antonioni, réalisateur révolutionnaire mais aussi violoniste, peintre et critique, fera, après Truffaut, l'objet d'une grande exposition à la cinémathèque française en avril.

 

Gift Shop
Emissions

Gift Shop

Avec Marie Arquié
Lundi-Vendredi

KIBLIND fait son été cocktail

KIBLIND fait son été cocktail

Le très bon magazine gratuit sort un numéro 53 qui se sirote

Le club Docu Konbini : Objectified de Gary Hustwit

Le club Docu Konbini : Objectified de Gary Hustwit

Après Helvetica et avant Urbanized, projection du second volet de la trilogie de Gary Hustwit dans le cadre de l'expo "Oracle du Design" à la Gaité Lyrique

BD "La Jerusalem du Pauvre", les cases finlandaises de Villa Ranta

BD "La Jerusalem du Pauvre", les cases finlandaises de Villa Ranta

Il y a bien des Venise du nord