Aller au contenu principal

Gift Shop : L'essence du rire selon Baudelaire

Il a pas l'air marrant comme tout?

 

Dans De l’essence du rire et généralement du Comique dans les arts plastiques, essai rédigé vers 1855 comme introduction d’un livre avorté consacré à la caricature, Charles Baudelaire expose sa conception d’un rire devenu sentiment inconscient de supériorité, un rire satanique , un rire présent dans l’œil du rieur et qui est le signe d’une dégradation physique comme morale.

Une théorie du rire qui doit se lire entre les lignes, là où Baudelaire aime l’humain dans satan, est fasciné par ce mal dont il a tiré les fleurs les plus célèbres.

On peut trouver ce texte dans un excellent recueil en poche, même pas cher,  Ecrits sur l’art de Charles Baudelaire.

 Et vu qu'on parle "essence", voilà un extrait :

"Dans la caricature, bien plus que dans les autres branches de l’art, il existe deux sortes d’œuvres précieuses et recommandables à des titres différents et presque contraires. Celles-ci ne valent que par le fait qu’elles représentent. Elles ont droit sans doute à l’attention de l’historien, de l’archéologue et même du philosophe; elles doivent prendre leur rang dans les archives nationales, dans les registres biographiques de la pensée humaine. Comme les feuilles volantes du journalisme, elles disparaissent emportées par le souffle incessant qui en amène de nouvelles ; mais les autres, et ce sont celles dont je veux spécialement m’occuper, contiennent un élément mystérieux, durable, éternel, qui les recommande à l’attention des artistes. Chose curieuse et vraiment digne d’attention que l’introduction de cet élément insaisissable du beau jusque dans les œuvres destinées à représenter à l’homme sa propre laideur morale et physique ! Et, chose non moins mystérieuse, ce spectacle lamentable excite en lui une hilarité immortelle et incorrigible."

Gift Shop
Emissions

Gift Shop

Avec Marie Arquié
Lundi-Vendredi

KIBLIND fait son été cocktail

KIBLIND fait son été cocktail

Le très bon magazine gratuit sort un numéro 53 qui se sirote

Le club Docu Konbini : Objectified de Gary Hustwit

Le club Docu Konbini : Objectified de Gary Hustwit

Après Helvetica et avant Urbanized, projection du second volet de la trilogie de Gary Hustwit dans le cadre de l'expo "Oracle du Design" à la Gaité Lyrique

BD "La Jerusalem du Pauvre", les cases finlandaises de Villa Ranta

BD "La Jerusalem du Pauvre", les cases finlandaises de Villa Ranta

Il y a bien des Venise du nord