Aller au contenu principal

Nova Book Box du 03 Septembre

MERCREDI 3 SEPTEMBRE

Avec le magazine « Books »

On les surnomme « les jumeaux maléfiques », « le tandem infernal » mais plus souvent « la sacrée paire ». Comme chaque mois, deux émissaires du magazine « Books », ce mensuel qui regarde le monde et son histoire à travers les livres, viendront partager avec vous une sélection de 7 ouvrages évoqués dans leurs pages et qu'il vous convient d'ouvrir le plus derechef possible.

Louis Dumoulin et Ngiraan Fall vous liront ce soir des passages d'un recueil de nouvelles d'Emir Kusturica, vous parleront d'enfants « à gerber » qui déclenchent diarrhées et vomissements dès qu'on les approche, d'une solution pour éviter les dédicaces insipides quand on est écrivain, d'un attentat au Pakistan, de la mort d'un patriarche au Ghana, d'un mufle new-yorkais et d'un accouchement norvégien. Le tour du monde en 80 pages, gonflez la grand-voile.

 

22h05: Clemens J. Setz lu par Ngiraan Fall, Le Syndrome Indigo.

 

22h25: Karl Ove Knausgaard lu par Louis Dumoulin, Un Homme amoureux.

 

22h50: Emir Kusturica lu par Ngiraan Fall, Etranger dans le mariage (“Le Nombril, porte de l’âme”).

 

23h00: Etgar Keret lu par Louis Dumoulin, 7 années de bonheur.

 

23h10: Taiye Selasi lue par Ngiraan Fall, Le Ravissement des innocents.

 

23h25: Bilal Tanweer lu par Louis Dumoulin, Le monde n’a pas de fin.

 

23h40: Adelle Waldmann lue par Ngiraan Fall, La Vie amoureuse de Nathaniel P.

Nova Book Box
Emissions

Nova Book Box

par Richard GAITET
Lundi-Jeudi 21H00-22H00

Pascal Brutal Radio Nova Book Box

Dans les archives de la Book Box (5)

Pascal Brutal en vrai, Johnny et la mort, Carcosa avant « True Detective », une théorie du flan et l'art du gag façon Chaplin… Souvenirs.

Playboy Radio Nova Book Box

Paroles de « Playboy »

Sélection d’interviews long format menées dans le magazine de charme à oreilles de lapin, feat. Stephen King, Joyce Carol Oates, Gabriel Garcia Marquez ou Stanley Kubrick.

Benoît Peeters Radio Nova Book Box

Retour aux Cités Obscures

La fresque « urba-tecturale » de Schuiten et Peeters se déploie en intégrale. Promenade mentale dans les méandres du premier volume, vertigineux.