Aller au contenu principal

Nova Book Box du 26/08

Des bouquins pas faits pour cent personnes mais pour des millions. Un crédo toujours valable pour cette quatrième saison, qui se penche ce soir sur la rentrée littéraire de 1926, avec deux extraits du premier roman de B. Traven, Le Vaisseau des morts, prolo jusqu'au bout de la casquette ; sur la rentrée littéraire de 1925, enfin presque, avec une nouvelle de Virginia Woolf sur ces gens si nombreux qui sont mal à l'aise en soirée, faisant écho à Mrs. Dalloway ; sur la rentrée de 2004 et 2006, avec cette BD de Baru, L'Enragé, narrant l'ascension furieuse d'un boxeur de banlieue ; sur la rentrée de janvier dernier, avec les rêves français de deux ados sénégalais ; sur la rentrée actuelle, avec le nouveau livre de l'auteur canadien de De Rouille et d'os, Craig Davidson.

 

22h05: Baru, L’Enragé.

 

22h25: Virginia Woolf, L’Homme qui aimait le genre humain.

 

22h50: B. Traven, Le Vaisseau des morts (« printemps espagnol »).

 

23h00: Pacôme Thiellement, Maintenant nous sommes devenus la Mort.

 

23h10: B. Traven, Le Vaisseau des morts (« Le commandant ne connaît pas son navire »).

 

23h25: Craig Davidson, Cataract City.

 

23h40:  Fabienne Kanor, Faire l’aventure.

Nova Book Box
Emissions

Nova Book Box

par Richard GAITET
Lundi-Jeudi 21H00-22H00

Flavien Berger voyage dans le temps !

Flavien Berger voyage dans le temps !

Dialogue et live science-fictionnels avec le compositeur du langoureux « Contre-temps », en public et en direct du Marché Dauphine de Saint-Ouen. Au pied d’une soucoupe volante !

François Schuiten : « La BD, c’est l’Atlantique à la rame, tous les jours »

François Schuiten : « La BD, c’est l’Atlantique à la rame, tous les jours »

Cofondateur des mythiques « Cités obscures », le dessinateur belge s’engouffre dans l’univers chéri de Blake et Mortimer pour une aventure pharaonique… qui signerait ses adieux à la BD. By Jove !

« Vous ne comprenez rien à la lune », par Alice Zeniter

« Vous ne comprenez rien à la lune », par Alice Zeniter

Un demi-siècle après Neil Armstrong et son grand pas pour l’humanité, la romancière de « L’Art de perdre » aborde le spleen des moonwalkers, le temps d'un duo récit-danse avec le chorégraphe Orin Camus.