Aller au contenu principal

Le Contrôle Douanier de Gert-Peter Bruch, président de l'association Planète Amazone

Le Contrôle Douanier de Nova, l'interview en règle de l'invité de la Matinale.

L'Amazonie agonise et les peuples indigènes, qui tentent de la protéger d'une exploitation effrénée, sont pris à la gorge par un arsenal de mesures mises en place sous le gouvernement de la présidente Dilma Rousseff.

La Coupe du monde de football (et aussi les prochains J.O. de Rio 2016) a été le prétexte d'une planification de développement  énergétique basée sur l'implantation d'une multitude de grands barrages en Amazonie brésilienne. Avec eux viendront les mines, les plantations de soja, le bétail et une accélération redoutable du processus de déforestation du plus grand "poumon vert" de la planète.

Le plus célèbre de ces super-barrages, combattu par le Chef Raoni, est la centrale hydroélectrique de Belo Monte, en cours de construction sur la Grande Boucle du fleuve Xingu. Destruction du tissu social régional, destruction de la biodiversité d'une région reconnue comme un sanctuaire naturel par les scientifiques, violations aux droits de l'Homme et à ceux des peuples autochtones et indigènes, Belo Monte est un projet illégal et anticonstitutionnel décrié dans le monde entier. Le 15 novembre dernier à Paris, des dizaines de manifestants se sont rassemblés devant l'ambassade du Brésil, mais aussi devant les sièges de GDF-Suez, Alstom et EDF, car ces compagnies sont déjà impliquées dans des projets de grands barrages controversés en Amazonie.

Le 10 décembre 2013, journée mondiale des droits de l'Homme, des organisations s'associent dans le monde entier pour transformer cette date symbolique en journée d'action internationale contre le barrage de Belo Monte.

La Coupe du Monde 2014 accumule un nombre impressionnant de scandales au Brésil, dont l'expulsion violente d'une communauté indigène installée dans l'ancien musée de l'Indien de Rio (Aldeia Maracana). Elle a été le prétexte au déclenchement d'émeutes très violentes car la population a du mal a digérer les milliards investis par le pays alors que sa situation se dégrade.  Elle sera à partir du 10 décembre la cible des défenseurs de la forêt amazonienne du monde entier et des organisations indigènes du Brésil. C'est un modèle de développement éhonté qui sera dénoncé par ce biais. Boycottés par les médias et les politiques dans leur pays, les défenseurs de l'environnement, indigènes ou non, comptent bien se faire entendre en multipliant les actions autour de cette Coupe du Monde.

Ce matin, on reçoit Gert-Peter Bruch, président de l'association Planète Amazone qui revient justement d'Amazonie.

Le Contrôle Douanier de Nova
Emissions

Le Contrôle Douanier de Nova

Avec l'invité de la matinale
Lundi-Vendredi 8H20

Le Contrôle Douanier de Interfaith Tour

Le Contrôle Douanier de Interfaith Tour

Le Contrôle Douanier de Nova, l'interview en règle de l'invité de la Matinale.

Le Contrôle Douanier de Arnaud Contreras

Le Contrôle Douanier de Arnaud Contreras

Le Contrôle Douanier de Nova, l'interview en règle de l'invité de la Matinale.

Le Contrôle Douanier de Ksenia Kosenko

Le Contrôle Douanier de Ksenia Kosenko

Le Contrôle Douanier de Nova, l'interview en règle de l'invité de la Matinale.