Aller au contenu principal

Yasmine Hamdan, pionnière de l'électronique indé au Liban

1990, à Beyrouth. Après un périple de trois jours à travers l’Irak, la Jordanie et la Syrie, Yasmine Hamdan descend de la voiture de ses parents et pose le pied sur le sol libanais. Elle a quinze ans. Yasmine est née au Liban, mais elle n’y a pas grandi. Elle retrouve un pays qu’elle ne connaît pas, dévasté par la guerre civile.

Cette Beyrouth dévastée est pour elle une source d’inspiration sans limite. Elle lui trouve quelque chose de romantique et de terriblement excitant. La reconstruction est en cours, et tout y est possible. Elle s’y fait des amis, dont l’un s’appelle Zeid Hamdan. Ils ont le même nom de famille et la même année de naissance, mais rien ne les lie. Si ce n’est que Zeid tombe immédiatement et éperdument amoureux de Yasmine.

Ils ont seize ans, Zied s’improvise déjà DJ. Il plonge Yasmine dans son environnement musical. Bowie, Kate Bush, un peu de métal, beaucoup de trip-hop. Portishead accompagne l’adolescente déracinée et mélancolique dans les rues abîmées de Beyrouth. Et puis, en 1997, Zeid et Yasmine décident de monter un groupe. Ils l'appelleront Soapkills.

Pour aller plus loin 

Les reportages de CNN sur Yasmine Hamdan, dans lesquels Yasmine et Zeid reviennent sur leur collaboration. 

Yasmine sur scène lors de « Lundi c'est Rémy ! » organisé par Rémy Kolpa Kopoul.

Only Lovers Left Alive (2013), le très beau film de Jim Jarmusch avec Tilda Swinton, Tom Hiddleston, et la sublime performance de Yasmine Hamdan.

Visuel © Soapkills, Cheftak (album), 2002

Un épisode écrit, raconté et réalisé par Clémentine Spiler.

Pionnières
Emissions

Pionnières

par Clémentine Spiler
du lundi au vendredi à 10h et 18h30

Jackie Shane, pionnière transgenre de la soul canadienne

Jackie Shane, pionnière transgenre de la soul canadienne