Aller au contenu principal

Rochette, du piolet au pinceau

Grimpons sur « Ailefroide », récit vertigineux d’une initiation à l’alpinisme par l’auteur du « Transperceneige ».

Un sommet, atteint par la voie du classique immédiat. C’est l’impression qui frappe à la lecture d’Ailefroide – altitude 3954, récit autobiographique d’une initiation à l’alpinisme restituée en bande dessinée par Jean-Marc Rochette, en collaboration avec Olivier Bocquet pour le scénario (éditions Casterman).

book box

Soit l’épopée minérale d’un jeune garçon des années 70, amoureux de la montagne, qui multiplie les ascensions déraisonnables dans le massif des Ecrins avec l’espoir de devenir aspirant guide. « J’ai pratiqué intensément l’alpinisme dans ma jeunesse, avec une bande de jeunes camarades qui, tous, voulaient en faire leur métier, raconte Rochette. Deux sont devenus guides, trois sont morts en montagne. Et moi, je suis devenu artiste après un grave accident dû à une chute de pierre. » 

Les genoux qui tremblent. L’apprentissage du rappel, les nuits à se cailler les miches en doudoune en dormant à la belle étoile. La contemplation des pics et des faces nord, aussi captivants qu’un tableau de Soutine. L’amitié en cordée réversible, les crevasses et les orages, le risque de se viander quand ça commence à « parpiner », le courage qu’il faut pour se lancer dans les rimayes enneigées ;  tout ça, c’est pas pour les narvalos. À 62 ans, Rochette traduit chaque sensation avec une extraordinaire maîtrise graphique et narrative, qui ravira le plus grand nombre : passionnés ou amateurs, de grimpette comme de BD.

book box

Mondialement célèbre grâce au Transperceneige, saga post-apocalyptique adaptée au cinéma et bientôt en série télé, l’auteur livre ici un pilier de son œuvre. « La montagne est la base même de mon travail, je ne vois le monde qu’à travers elle, son esthétique me traverse.  je ressens ses tensions, ses fractures, ses poussées qui la forment, ce sont les formes premières de mon alphabet. Si on regarde bien mon œuvre, on v découvrira des plis tectoniques de partout... J'ai touché les rochers, j'y ai accroché ma vie. »

book box

Entre deux lectures d’Ailefroide et l’évocation d’Edmond le cochon, son antihéros punk et champêtre qui fête cette année ses 40 ans, nous serons au téléphone avec Jean-Marc Rochette pour parler de ses débuts dans Actuel et la « suite » du Transperceneige, à paraître sous la forme d’une trilogie des origines.

Une émission conçue et animée par Richard Gaitet, réalisée par Sulivan Clabaut. Programmation musicale : Michael Liot et Guillaume Girault.

Nova Book Box
Emissions

Nova Book Box

par Richard GAITET
Lundi-Jeudi 21H00-22H00

Scénarios pour l’an 2100 : nos futurs (1/2)

Scénarios pour l’an 2100 : nos futurs (1/2)

Conversations divinatoires sur le 21e siècle, avec Cécile Coulon, Alban Lefranc, Brigitte Giraud et Laure Limongi, collectées lors de la 21e édition des Correspondances de Manosque.

Lorenzo Mattotti : « Ne pas avoir peur de la douceur »

Lorenzo Mattotti : « Ne pas avoir peur de la douceur »

Admiré par Lou Reed, le dessinateur italien adapte au cinéma avec brio et poésie ce classique pour enfants signé Dino Buzzati, « La Fameuse invasion de la Sicile par les ours ». Grr !

Blandine et Loo

Exils intimes, avec Blandine Rinkel et Loo Hui Phang

Conversation croisée avec deux romancières françaises qui, chacune à leur façon, signent en cette rentrée un récit semi-autobiographique sur la fuite « violente et désirable » et nos identités multiples. Sans oublier Catastrophe, en live !