Aller au contenu principal

Parlez-vous pirate ?

Yo-ho-ho ! À l’abordage de la nouvelle traduction de « L’Île au Trésor » signée Jean-Jacques Greif, retrouvant « l’anglais corrompu » des flibustiers de Stevenson.

pirate book box

« Sauf vot’ rexpet, msieur, a répliqué l’un des hommes, vous prenez vot’ aise avec certaines règues ; vous srez ptête aimabe d’observer les aut’. Ce quipage est pas satisfait ; ce quipage précie pas la tyrannie ; ce quipage a ses droits autant qu’un aut’ quipage, j’me permets. Et par vos propres règues, j’pense que nous avons l’droit d’causer entre nous. Sauf vot’ rexpet, msieur, j’vous r’connais comme cap’n présentement ; mais j’réclame mon droit, et j’sors dehors pour tenir conseil. »

stevenson book box

Conseil : si vous n’avez jamais lu L’Île au Trésor, ou l’épopée du jeune Jim Hawkins sur la piste du butin du « cap’n » Flint convoité par Long John Silver et son visage « aussi massif qu’un jambon », classique absolu voire prototype des romans d’aventures (1883), dédié à un garçon de 12 ans que l’auteur surprit un jour en train de dessiner la carte d’une île paradisiaque, précipitez-vous sur sa nouvelle traduction signée Jean-Jacques Greif, retrouvant « l’anglais corrompu » des pirates arrangés au rhum de Robert Louis Stevenson, « qui dévoile à la fois leur manque d’éducation et leur méchanceté ».

pirates book box

« L’homme a une langue à faire peur aux Français », lit-on dans la crique d’un chapitre à propos d’un flibustier fiévreux. Phrase qui fut longtemps valable pour désigner la prose de Stevenson sous nos propres latitudes, jusqu’à ce que Jean-Jacques Greif, 74 ans, polytechnicien et grand voyageur (parfois dans les Cévennes, sur les traces, déjà, de l’écrivain écossais), ne s’en mêle : « J’ai commencé par examiner les traductions existantes. Aucune ne rendait justice au travail de Stevenson. Le traducteur semble répugner à écrire du mauvais français, comme s’il craignait d’être accusé de souiller notre belle langue. » Ouvrage publié aux éditions Tristram, déjà à la manoeuvre des indispensables retraductions de Tom Sawyer et Huckleberry Finn par Bernard Hoepffner. Cinq passages de cet heureuse souillure vous seront lus ce soir, sous la proue de la Book Box. Yo-ho-ho !

Une émission imaginée et animée par Richard Gaitet, réalisée par Sulivan Clabaut. Programmation musicale : Michael Liot.


Photo : Christian Bale et Charlton Heston dans L'Île au Trésor, réalisé par Fraser Clarke Heston (1990).

Nova Book Box
Emissions

Nova Book Box

par Richard GAITET
Lundi-Jeudi 21H00-22H00

Dans les archives de la Book Box (42)

Dans les archives de la Book Box (42)

Don’t worry be Hopi, Gotlib par Edouard Baer, Brigitte Lahaie et Balzac, les « mémoires » du juge Roban avec Philippe Duclos… Souvenirs.

« Mets tes deux mains à l’intérieur, ouvre-moi comme un livre »

« Mets tes deux mains à l’intérieur, ouvre-moi comme un livre »

Collection lumineuse d’histoires de cul 100 % vraies, « L’Herbier sauvage » de Fabien Vehlmann s’offre un second tome illustré par David Prudhomme. Et toi, tu kiffes quoi ?

Pas bien Splendid

Pas bien Splendid

Dans son bref « essai sur la France des Bronzés », le critique Warren Lambert décortique ce rire fondamentalement bourgeois « qui endort, qui berce et qui matraque ».