Aller au contenu principal

Manu Larcenet, at Blast

Bloc de rage et de poésie, le récit des errances psychotiques de Polza Mancini s’offre le luxe d’une monstrueuse intégrale.

nbb

« Le blast, c’est l’effet de souffle, l’onde de choc d’une explosion. Si elle entre dans votre corps, elle provoque des dégâts considérables. » L’impact est tout aussi considérable pour le lecteur devant Blast, récit des errances – psychotiques, alcooliques, boulimiques, bucoliques, meurtrières – de Polza Mancini, 38 ans, 150 kilos, écrivain obèse de livres gastronomiques qui, suite à la mort de son père, quitte sa femme, son domicile et son boulot pour embrasser avec bonheur une vie de clochard en route vers l’Île de Pâques, dont les statues l’obsèdent. Publié en quatre tomes entre 2009 et 2014, le chef-d’oeuvre (à ce jour ; c’est lui qui le dit) du dessinateur Manu Larcenet s’offrait en octobre le luxe délicat d’une écrasante intégrale de 800 pages, au design élégant – à l’image de son anti-héros, grasse carcasse à la pensée raffinée.

nbb

 

Le juke-box littéraire s’engouffre donc ce soir dans cet « éloge de ceux qui ne marchent pas droit », imaginé par l’auteur à 15 ans. Un bloc de rage et de poésie qui sidère par sa noirceur, au diapason de la haine que le monstre Polza a pour lui-même, née du regard des autres, parfois brièvement soulagée par d’aléatoires séances de « transe » (le fameux « blast ») que Mancini recherche à tout prix, coûte que coûte, retranscrites par Larcenet via une extraordinaire et très libre diversité graphique. L’occasion également de rouvrir son adaptation du Rapport de Brodeck (2015-2016), d’après le roman de Philippe Claudel sur le courage et la responsabilité collective en temps de guerre. « Je pèse lourd. Des tonnes. Alliage écrasant de lard et d’espoirs défaits, je bute sur chaque pierre du chemin. Je tombe et je me relève, et tombe encore. Je pèse lourd, ancré au sol ; écrasé de pesanteur. Atlas aberrant, je traîne le monde derrière moi. Je pèse lourd. Pire qu’un cheval de trait. Pire qu’un char d’assaut. Je pèse lourd et pourtant, parfois, je vole. »

nbb

Une émission conçue et animée par Richard Gaitet, réalisée par Sulivan Clabaut. Programmation musicale : Michael Liot & Guillaume Girault.

 

Illustrations : Manu Larcenet, éditions Dargaud.

Nova Book Box
Emissions

Nova Book Box

par Richard GAITET
Lundi-Jeudi 21H00-22H00

Dans les archives de la Book Box (47)

Dans les archives de la Book Box (47)

Balzac défigure Vautrin, Solange lit Nelly Arcan, Colette par Jean Rouzaud, les mémoires du pilote d’Hiroshima, l’autobio de Salman Rushdie… Souvenirs.

« Frictions », quand les mots sonnent (2/2)

« Frictions », quand les mots sonnent (2/2)

Libraire à Genève, Yann Courtiau traque dans la pop les meilleures adaptations littéraires, de The Cure à La Canaille, en passant par Daho, Friendly Fires ou Diamanda Galas.

Morrissey

« Frictions », quand les mots sonnent (1/2)

Libraire à Genève, Yann Courtiau traque dans la pop les meilleures adaptations littéraires, de The Cure à La Canaille.