Aller au contenu principal

Les inconsolés de Thomas Vinau

Avec « Des étoiles et des chiens », le poète sauvage du Lubéron poursuit ses portraits d’artistes « sublimes et imparfaits, ventres affamés de caresses, tendres malgré le sale goût de la farce », de Colette Magny à Vic Chesnutt.

des étoiles et des chiens

« Le caramel de la flibuste, celles qui ont des couilles au coeur, ceux qui se sont échinés à ne pas plier l’échine, les obstinés farouches, les entiers du bisou, les poings qui se tiennent la main, les copains canines, les copines venin, les lapins qui font la nique aux chasseurs, un sound system de hérissons (…), la constellation des corniauds, les infirmes infirmiers de l’infernal, les doux récalcitrants, les inconsolés qui consolent et consolent et consolent et consolent encore. » Tels sont les mots de Thomas Vinau, poète et écrivain sauvage posé dans le Lubéron, pour décrire les « 76 inconsolés » qui ornent les pages de son recueil Des étoiles et des chiens, publié la semaine dernière aux éditions Le Castor Astral.

Deux ans après 76 clochards célestes, l’auteur, œil de lynx et oreille de velours, repousse les murs de sa galerie de portraits pour ouvrir « un nouveau passage de relais sous le manteau entre frérots pour se tenir doux les soirs sans pain ». Et Vinau d’aligner les biographies fulgurantes d’artistes oubliés ou célèbres, bagarreurs du verbe ou grands brûlés de la lyre, ayant en commun d’être « sublimes et imparfaits, ventres affamés de caresses, tendres malgré le sale goût de la farce ». Parmi eux, des incontournables de l’univers Nova : Fela Kuti, Charles Bradley, Al Green, Slow Joe, Jacques Higelin, Franquin, Philippe Léotard ou Sixto Rodriguez. Auxquels seront préférés ce soir six troubadours moins connus, histoire de continuer le passage de relais, en aboyant sous les étoiles.

Vic Chesnutt
Vic Chesnutt, Visuel (c) Wikimedia Commons, la Route du Rock Collection d'Hiver

Une émission conçue et animée par Richard Gaitet, réalisée par Juste Bruyat. Programmation musicale : Michael Liot et Guillaume Girault.

 Visuel (c) Coline Sentenac

Nova Book Box
Emissions

Nova Book Box

par Richard GAITET
Lundi-Jeudi 21H00-22H00

Sorcières, d’hier à aujourd’hui

Sorcières, d’hier à aujourd’hui

Salut, sabbat ? Incantation nécessaire de l’essai de Mona Chollet consacré à la figure de l’ensorceleuse, longtemps persécutée, désormais réhabilitée.

Eddie Izzard : « Je suis le seul touriste à Paris en ce moment, right? »

Eddie Izzard : « Je suis le seul touriste à Paris en ce moment, right? »

Chevalier de l’humour « intelligent et stupide à la fois », le comique britannique polyglotte et transgenre tire la langue à tous les grincheux dans un nouveau spectacle en français.

Dans les archives de la Book Box (40)

Dans les archives de la Book Box (40)

Eloge du parpaing par Fanny Taillandier, enfance du hip hop avec Kool Herc, cinéma du futur selon Benoît Forgeard, révélation : Cervantes n’a pas écrit Don Quichotte… Souvenirs.