Aller au contenu principal

Histoire(s) d’une oreille

Souvenirs sonores, trésors cachés, recherche effrénée du beat parfait : des Beatles à Tupac, de Léo Ferré à l’album composé à l’aide d’une intelligence artificielle, les tympans donnent le tempo.

nbb

Combien de chansons avez-vous entendues dans votre vie ? Lesquelles continuent de marquer durablement votre existence ? Pouvez-vous dissocier les qualités objectives des morceaux en question et l’avalanche de souvenirs inoubliables, dérisoires ou essentiels, qui les accompagnent ?  Le musicien français François Pachet, laborantin du son responsable en janvier dernier du premier album entièrement composé à l’aide d’une intelligence artificielle (Hello World), vient de publier Histoire d’une oreille (éditions Buchet-Chastel), une sorte d’autobiographique auditive qui l’amène à s’interroger sur la trajectoire de son goût, sur l’architecture d’un titre écouté 111 fois, des Beatles aux notes de guitare virtuoses du Brésilien Baden Powell. « 111 trésors cachés du rock », telle est la promesse de l’inénarrable Philippe Manoeuvre fouillant dans sa mémoire pour échafauder sa Discothèque secrète (éditions Hugo & Cie), exhumant un énigmatique album fantôme de Beatles paru en … 1976 (sous le nom de Klaatu) ou les expériences égyptophiles du clavier des Doors.

 

nbb

 

De la musique de Pépé ou de la musique pour Pépée ? Dans les années 60, Léo Ferré a choisi la seconde option en adoptant une petite guenon qui « vivait avec le poète et sa compagne, siégeait à leur table, fumait des Celtiques, regardait des westerns », « une petite fille de substitution » « qu’on habillait pour ne pas qu’elle développe sa force » selon Adrien Demont, auteur d’une BD sur « la part sauvage de Léo Ferré » (Pépée, éditions Fidèle). Le juke-box littéraire se refermera enfin sur Slumberland, roman dans lequel l’Américain Paul Beatty narre l’épopée introspective d’un DJ à la recherche du beat parfait (2008, éditions Cambourakis).

 

Une émission conçue et animée par Richard Gaitet, réalisée par Sulivan Clabaut. Programmation musicale : Michael Liot & Guillaume Girault.

Crédits : © GettyImages 

Nova Book Box
Emissions

Nova Book Box

par Richard GAITET
DImanche 12H00-13H00

« Carte de séjour, la brûlure. »

« Carte de séjour, la brûlure »

Brigitte Giraud signe et déclame un texte inédit sur l’épopée électrique du groupe originel de feu Rachid Taha, « sa subversion, sa vitesse et sa sensualité », enregistré à la Maison de la Poésie de Paris, en compagnie du guitariste Christophe Langlade.

Le petit Prince, pour mémoire

Le petit Prince, pour mémoire

Poussières d’étoile sur la planète pourpre : examen au télescope des mémoires inachevés du Kid de Minneapolis, « The Beautiful Ones ». Soit le récit – très bref, mais lumineux – de son enfance et de ses premiers contacts avec la musique.

Philippe Garnier : «  John Fante, Nick Toshes, Hollywood, l’Amérique et moi... » (2/2)

Philippe Garnier : « John Fante, Nick Tosches, Hollywood, l’Amérique et moi... » (2/2)

Traducteur de Fante ou Bukowski, l’ex-correspondant de Libération à Los Angeles signe une biographie minutieuse sur « le drame, la grandeur et les coups de gouvernail » de l’acteur-auteur Sterling Hayden.