Aller au contenu principal

De la race en Amérique

Une émission remplie de lectures extraites du dossier du dernier numéro de la revue America.

book box

« Donnez-en long comme le doigt à un nègre, il en voudra long comme le bras. La seule chose qu'un nègre doit savoir, c'est obéir à son maître - faire ce qu'on lui dit de faire. L'instruction gâterait le meilleur nègre du monde. Si vous apprenez à lire à ce nègre (il parlait de moi), il ne sera pas possible de le garder. Cela le rendrait pour toujours inapte à l'esclavage. Il deviendrait aussitôt indocile et perdrait toute valeur pour son maître. Quant à lui-même, l'instruction ne lui serait d'aucun bénéfice et ne pourrait que lui nuire. Elle le rendrait mécontent et malheureux. »


Voilà comment Frédérick Douglass, esclave noir américain, décrit les raisons pour lesquelles son Maître lui refusait toute forme d’éducation. Ces mots rudes, directs, frontaux, il les a glissé dans ce qui deviendra l’un des récit majeur sur l’esclavage aux États-Unis, un témoignage de plus de 200 pages, paru en 1845, 20 ans avant l’abolition officielle de l’esclavage par Abraham Lincoln, et intitulé  « La vie de Frederick Douglass, esclave américain, écrite par lui-même ». « Écrite par lui-même »... comme un dernier crochet au menton de son ancien maître qui lui avait interdit d'apprendre à lire et à écrire.

book box


Comme le raconte Thomas Snegaroff dans le premier article du dossier de la revue América titré De la race en Amérique, « Jusqu'en 1808, date à laquelle l’importation des esclaves fut interdite aux Etats-Unis, entre 600 000 et 650 000 africains furent arrachés à leur continent et arrivèrent vivants dans le Nouveau Monde ». « Vivants »... La précision est utile quand on sait qu'entre 5% et 20% des captifs mouraient lors du « Passage du Milieu ». Et le Milieu, c’est l'Océan. L'Atlantique infranchissable.

C'est par une traversée que nous allons commencer cette Book Box. En 1927, la romancière et anthropologue afro-américaine Zora Neale Hurston va à la rencontre de Cudjo Lewis. Kossula de son vrai nom. A cette époque l’homme de 86 ans, installé en Alabama, est l’ultime survivant du Clotilde, dernier « cargo noir » à avoir illégalement accosté aux Etats-Unis, 67 ans plus tôt, en 1860.

book box


Des trois mois qu'elle passa aux côtés de Cudjo, à recueillir son histoire, Zora Neale Hurston tira un livre Barracoon, du nom des baraquements, des prisons dans lesquelles étaient parqués les esclaves avant la traversée. Sa capture au Dahomey - l'actuel Bénin -, ses réclusions, sa traversée de l'Atlantique, sa vente, puis sa libération et enfin la fondation d'Africatown, communauté historique d'anciens esclaves, à Mobile, Alabama… La romancière laisse résonner les mots de Cudjo, racontant tout ce qu'il a vécu, sans filtre.

Une émission imaginée et animée par Julien Goetz, réalisée par Sulivan Clabaut. Programmation musicale : Michael Liot

Visuels © couverture du magazine America / Nerissa Ward / Mark B. Anstendig

Nova Book Box
Emissions

Nova Book Box

par Richard GAITET
Lundi-Jeudi 21H00-22H00

Brigitte Fontaine présente : « Les Jeux Olympiques de l’Orgasme »

Brigitte Fontaine présente : « Les Jeux Olympiques de l’Orgasme »

La Femme-Jaguar fête ses 20 000 ans ! Cadeau : Nova rediffuse une fiction « tchoutchouka » écrite et interprétée en 1983 sur notre antenne par la Reine de Kékéland avec son amie Leïla Derradji.

Pour un été bizarre 

Pour un été bizarre 

Marre des livres de plage ? Une demi-douzaine de libraires parisiens vous administre de captivants antidotes aux best-sellers super-sympas.