Aller au contenu principal

Dans les pas de « L’homme des bois »

Balade funèbre sous les conifères jurassiens de Pierric Bailly.

NBB

Dans une forêt du Jura, Christian, 61 ans, ex-tourneur sur bois devenu infirmier, chute dans le vide… à quelques semaines de la retraite. On le retrouve trois jours plus tard, au pied d'une falaise. Son fils, l’écrivain Pierric Bailly (Polichinelle, L’Étoile de Hautacam) revient sur les lieux pour une balade funèbre sous les conifères, le temps d’un bref récit calme et intranquille, L’homme des bois, publié en 2017 aux éditions P. O. L. et en poche chez Gallimard. 

« C’est un livre que je n’ai pas choisi d’écrire. Il m’est un peu tombé dessus », dit l’auteur, né en 1982 et vivant aujourd’hui à Lyon. « L’Homme des bois n’est pas seulement le récit de la mort brutale et mystérieuse de mon père. C’est aussi une évocation de la vie dans les campagnes françaises. C’est l’histoire d’une émancipation, d’un destin modeste, intègre et singulier. » Et, parvenu au terme de cette introspection pudique dans ces paysages sauvages qui lui rappellent les bois envoûtés de Twin Peaks, Bailly écrit : « Il m’arrive de penser à cette histoire comme à une sorte de roman noir, un polar sans coupable sinon la nature, la vie rurale, la forêt jurassienne.» 

NBB

Une émission imaginée et animée par Richard Gaitet, réalisée par Sulivan Clabaut. Programmation musicale : Michael Liot.

Nova Book Box
Emissions

Nova Book Box

par Richard GAITET
Lundi-Jeudi 21H00-22H00

Fauve d’Or du meilleur album à Angoulême 2019, la dessinatrice américaine de « Moi ce que j’aime c’est les monstres » sort ses griffes au Louvre ainsi qu’au Forum des Images de Paris, invitée du festival parisien Bédérama. Bouh !

« Ne pas avoir peur de la douceur », avec Emil Ferris et Lorenzo Mattotti

Bouh ! Dialogue avec la dessinatrice américaine de « Moi ce que j’aime c’est les monstres » et le réalisateur italien de « La Fameuse invasion de la Sicile par les ours », invités prestige du festival Bédérama.

Jodorowsky : « Ni le pouvoir, ni l’argent, ni la célébrité » (2/2)

Jodorowsky : « Ni le pouvoir, ni l’argent, ni la célébrité » (2/2)

Quête spirituelle au domicile du poète et réalisateur chilien de « La Montagne sacrée », de retour au cinéma avec un extraordinaire documentaire sur cet art qui guérit : la psychomagie.

Jodorowsky : « Ni le pouvoir, ni l’argent, ni la célébrité » (1/2)

Jodorowsky : « Ni le pouvoir, ni l’argent, ni la célébrité » (1/2)

Quête spirituelle au domicile du poète et réalisateur chilien de « La Montagne sacrée », de retour au cinéma avec un extraordinaire documentaire sur cet art qui guérit : la psychomagie.