Aller au contenu principal

Dans les archives de la Book Box (47)

Balzac défigure Vautrin, Solange lit Nelly Arcan, Colette par Jean Rouzaud, les mémoires du pilote d’Hiroshima, l’autobio de Salman Rushdie… Souvenirs.

Colette

Monter aux archives. Dépoussiérer la machine. Et enclencher la fonction aléatoire du juke-box littéraire de Radio Nova, afin de piocher par les 7600 lectures effectuées depuis la création de la Book Box en septembre 2011. Prévoir un fauteuil, se servir un rhum ambré et appuyer sur « entrée ». Apprécier le grincement familier des rouages, des pistons et des turbines, voir ressurgir du passé des textes et parfois d’étonnants lecteurs, au hasard… Le tout, accompagné de raretés musicales exhumées des entrailles de notre station. Que la mémoire vive !

Au programme :

- « Jean Rouzaud a tort d'avoir toujours raison » par Jean Rouzaud : aujourd'hui, Colette. 

-  Honoré de Balzac, Splendeurs et misères de courtisanes

- Maurizio Chierici, L'Homme de Hiroshima (tiré de Feuilleton n°19). 

- Nelly Arcan lue par Solange, Folle

- Salman Rushdie, Joseph Anton, une autobiographie.

Folle

Une émission imaginée et animée par Richard Gaitet, réalisée par Sulivan Clabaut.

Nova Book Box
Emissions

Nova Book Box

par Richard GAITET
Lundi-Jeudi 21H00-22H00

Flavien Berger voyage dans le temps !

Flavien Berger voyage dans le temps !

Dialogue et live science-fictionnels avec le compositeur du langoureux « Contre-temps », en public et en direct du Marché Dauphine de Saint-Ouen. Au pied d’une soucoupe volante !

François Schuiten : « La BD, c’est l’Atlantique à la rame, tous les jours »

François Schuiten : « La BD, c’est l’Atlantique à la rame, tous les jours »

Cofondateur des mythiques « Cités obscures », le dessinateur belge s’engouffre dans l’univers chéri de Blake et Mortimer pour une aventure pharaonique… qui signerait ses adieux à la BD. By Jove !

« Vous ne comprenez rien à la lune », par Alice Zeniter

« Vous ne comprenez rien à la lune », par Alice Zeniter

Un demi-siècle après Neil Armstrong et son grand pas pour l’humanité, la romancière de « L’Art de perdre » aborde le spleen des moonwalkers, le temps d'un duo récit-danse avec le chorégraphe Orin Camus.