Aller au contenu principal

Bat-anniversaire, Batman !

Névrosé jusqu’au bout des ailes, l'Homme Chauve-souris fête ses 80 piges. Balade dans Gotham à la recherche d’aventures captivantes, dont le récent et dingo « White Knight ».

book box batman

« Une silhouette mystérieuse et aventureuse qui combat pour le bon droit et arrête ceux qui veulent faire le mal. Dans sa bataille solitaire contre les forces maléfiques de la société… son identité reste inconnue. » En mai 1939, sur la couverture du n°27 de Detective Comics, surgit dans les airs pour la première fois un combattant du crime suspendu à un câble et… bizarrement déguisé en chauve-souris. Aux commandes, le dessinateur américain Bob Kane, 24 ans, qui s’inspire à la fois de Flash Gordon et du film The Bat Whispers (Roland West, 1930, lui-même inspiré de la pièce The Bat de Mary Roberts Rinehart et Avery Hopwood de 1926), aidé dans l’ombre par le scénariste William « Bill » Finger, 25 ans, amateur de science-fiction et de romans de gare, à qui l’on doit le premier récit des origines du Joker et qui mourra en 1974 dans une misère relative*.

book box batman

Le Chevalier Noir fête donc cette année ses 80 piges. Happy birthday Batman ! À cette occasion, en décembre dernier, précédant de peu une grande exposition au festival d’Angoulême, Les Cahiers de la BD consacraient un formidable hors-série à l’alter ego névrosé du milliardaire Bruce Wayne (toujours en librairies). Dans son éditorial habilement intitulé La Sentinelle du déclin, le critique Nicolas Tellop observe ceci : « En 1939, alors que la population regarde l’avenir avec effroi, Batman semble, lui, assumer le poids de toutes ses peurs. Ténébreux, pour ne pas dire lugubre ; violent, pour ne pas dire frénétique ; torturé, pour ne pas dire malade, Batman est à la fois le symptôme d’une société décadente et l’exutoire de toutes ses angoisses (…) Quatre-vingts ans plus tard, il a conservé toute sa popularité, parce que rien n’a changé. Les crises économiques se succèdent, la violence physique, morale ou sociale n’en finit pas. L’avenir est toujours plus incertain à mesure que nous avançons. (…) Tant que la nuit durera, le bat-signal restera un repère dans nos égarements. »

Descendons dans la bat-bibliothèque à la recherche d’aventures captivantes, dont le récent et dingo White Knight de Sean Murphy (2018) ou l’effroyable Arkham Asylum de Grant Morrison et Dave McKean (1989), tous deux publiés, comme la totalité des ouvrages cités ce soir, aux éditions Urban Comics. To The Batmobile, let’s go !

Une émission imaginée et animée par Richard Gaitet, réalisée par Sulivan Clabaut. Programmation musicale : Michael Liot.

book box batman

* Sur le sujet, lire l’article passionnant de Xavier Fournier pour Comic Box.

Visuel © White Knight de Sean Murphy, éditions Urban Comics.

Nova Book Box
Emissions

Nova Book Box

par Richard GAITET
Lundi-Jeudi 21H00-22H00

Scénarios pour l’an 2100 : nos futurs (2/2)

Scénarios pour l’an 2100 : nos futurs (2/2)

Conversations divinatoires sur le 21e siècle, avec les écrivains Hélène Gaudy, Charly Delwart, Olivia Rosenthal et Sylvain Prudhomme, collectées lors de la 21e édition des Correspondances de Manosque.

Scénarios pour l’an 2100 : nos futurs (1/2)

Scénarios pour l’an 2100 : nos futurs (1/2)

Conversations divinatoires sur le 21e siècle, avec Cécile Coulon, Alban Lefranc, Brigitte Giraud et Laure Limongi, collectées lors de la 21e édition des Correspondances de Manosque.

Lorenzo Mattotti : « Ne pas avoir peur de la douceur »

Lorenzo Mattotti : « Ne pas avoir peur de la douceur »

Admiré par Lou Reed, le dessinateur italien adapte au cinéma avec brio et poésie ce classique pour enfants signé Dino Buzzati, « La Fameuse invasion de la Sicile par les ours ». Grr !