Aller au contenu principal

Kassav' : Zouk toujours

Considéré comme la musique du futur par Miles Davis, le groupe antillais à révolutionné la musique caribéenne en apportant un nouveau genre, le zouk.

A l'occasion de leur tournée anniversaire célébrant 40 ans d'aventure avec une date prévue le 7 juillet à Jazz à Vienne, Mathieu est parti à la rencontre de leur guitariste chanteur, Jacob Desvarieux.

L’histoire de Kassav' commence en 1979 lorsque Pierre-Édouard Décimus quitte le célèbre orchestre Les Vikings de la Guadeloupe pour créer un nouveau genre musical avec le musicien Fredy Marshall. Ensemble ils décident de moderniser la musique « racine » du carnaval antillais, en associant les diverses influences qui traversent les caraïbes a cette époque.

Un nouveau genre musical mêlant l'énergie du disco funk, des mélodies latines, le son rock des 70s aux rythmes de la biguine et du kadans dominicain et bien sur le gwo ka guadeloupéen.

Prêts à faire connaître ce nouvel univers, ils recrutent les musiciens, Jean-Philippe Marthely et Jean-Claude Naimre, le guitariste Jacob Desvarieux, Georges Décimus à la basse ainsi que Jocelyne Broard au chant. Le collectif va dès lors créer le zouk, qui deviendra une des musiques phares des Antilles et qui sera acclamé à l'international.

En quatre décennies, Kassav' est devenu un emblème. Pour célébrer leur 40 ans d'existence, la formation a ressorti leur premier album Love and Ka Dance, enregistré dans l'un des meilleurs studios de l’époque. C’est en ce mois de novembre 1979, que l’histoire de Kassav' débute.

« On écoutait beaucoup ce qu'il se passait chez nous, aux Antilles, comme le biguine etc, et on dansait aussi sur la disco funk des USA. On a donc décidé de créer un nouveau genre qui rassemblerait ces influences tout en mettant en valeur notre patrimoine. »

Midi dans la gueule du monde
Emissions

Midi dans la gueule du monde

par Mathieu Girod
Le samedi de 12h à 14h sur Nova Lyon

Le chanteur et multi-instrumentiste a crée son propre style, le "Simigwa", qui donne lieu au premier morceau rappé de l'histoire. L'icône du funk tropical des 70s revient sur 50 ans de carrière avec son 31ème album "11th Street, Sekondi".

Gyedu-Blay Ambolley, le James Brown ghanéen du highlife

Le chanteur et multi-instrumentiste a crée son propre style, le "Simigwa", qui donnera lieu au premier morceau rappé de l'histoire. L'icône du funk tropical des 70s revient sur 50 ans de carrière avec son 31ème album "11th Street, Sekondi".

Manu Dibango fête ses 86 ans et raconte ses 60 ans de carrière

Manu Dibango fête ses 86 ans et raconte ses 60 ans de carrière

De sa jeunesse à Douala dans les années 30 à son « Safari Symphonique » cette année, papagroove revient sur sa carrière, un "Grand Mix" qui dure depuis six décennies

Blick Bassy chante la mémoire du héros camerounais Ruben Um Nyobè

Blick Bassy chante la mémoire du héros camerounais Ruben Um Nyobè

Avec son quatrième album "1958, le chanteur et guitariste camerounais livre un hommage en musique au militant indépendantiste bassa pionnier de l'indépendance du Cameroun