Aller au contenu principal

Les Chiches Capon 1/5 : « Ton micro est poilu et sale, comme ce cheval »

Les Chiches Capon sont quatre : Fred, Ricardo, Matthieu et Patrick. Ce sont des clowns qui sont ensemble depuis presque 18 ans (sauf Ricardo qui est arrivé un peu après) après une rencontre presque coup de foudre au Samovar. Le Samovar ? Une école de clown à Bagnolet qui forme tous les clowns du futur. Ça fait déjà beaucoup de fois le mot clown dans la même phrase.

La spécialité des Chiches Capon : être hilarants sur scène et « imbattables dans la crétinerie flamboyante ». Assister à un spectacle des chiches, c’est n’avoir aucune idée de ce qui peut arriver seconde après seconde. Imbattables en crétinerie et en poésie, ils l’ont prouvé dans six spectacles dont La 432, qui sera en représentation exceptionnelle à la Cigale le 18 janvier prochain.

Pour Marie Transport, seul Matthieu et Patrick se sont réveillés, sans savoir vraiment où aller d’ailleurs. Après avoir rejoint Marie Transport à République, ils n’avaient aucune idée de là où ils voulaient aller. Alors ils ont déambulé jusqu’à trouver l’inspiration. L’occasion de voir des chevaux poilus, un distributeur de tickets de métro éventré et de visiter un ancien supermarché à shit dans le quartier du père de Juliette Binoche, tout ça avant de revenir à République.

Épisode 1

Dans cet épisode, Marie Transport retrouve deux des Chiches Capon qui lui apprennent les signes de reconnaissance des motards tout en l’entraînant dans une itinérance mémorielle spéciale, « Les chiches Capon à Paris », qui les emmènent au pied du Cirque d’hiver, où ils se sont produits une fois, il y a bien longtemps et où piaffent des chevaux poilus.

Marie Transport
Emissions

Marie Transport

par Marie Misset
du lundi au vendredi à 8H20

Claire Denis 5/5 : « On ne peut pas prétendre à la légèreté quand on est pas léger »

Claire Denis 5/5 : « On ne peut pas prétendre à la légèreté quand on est pas léger »

Claire Denis 4/5 : « Wim Wenders est un incroyable voyageur »

Claire Denis 4/5 : « Wim Wenders est un incroyable voyageur »