Aller au contenu principal

Arnaud Rebotini 3/5 : « Jésus est un mec cool »

DJ et musicien ami de Radio Nova depuis des années (il était avec nous en Nuits Zébrées à Marseille le 29 mars), la notoriété d’Arnaud Rebotini a bondi lorsqu’il a remporté le Cesar de la meilleure musique de film pour 120 battements par minute de Robin Campillo. Ça n’était d’ailleurs pas leur première collaboration. Inclassable, génial, il mélange les styles, les genres, mêlant électro, jazz, blues, rock, musique classique et contemporaine. Il crée des formats courts pour la radio, compose pour des créations au Centre Pompidou ou au Théâtre National de la danse de Chaillot.

Samedi prochain, Arnaud Rebotini sera parrain du Disquaire Day, qui célèbre les disquaires dans le monde entier. Pour cet ancien disquaire de Rough Trade (le magasin parisien fermé depuis belle lurette), qui passe son temps le nez dans les bacs, rien de plus naturel.

À cette occasion, deux vinyles de son oeuvre seront réédités : le double Organique, son tout premier album paru en 2000 sous le pseudonyme Zend Avesta et Fix Me, composition originale pour le spectacle de danse contemporaine du chorégraphe Alban Richard, créé en 2018. Le 14 avril 2019, à la Philharmonie de Paris, il interprètera avec un ensemble orchestral la musique originale de 120 battements par minute.

C’est donc évidemment chez le disquaire que Marie Transport est venue chercher Arnaud Rebotini pour le ramener dans son studio. Ils ont partagé ensemble un taxi, parlé de pêche, de Jésus, de disquaires et du style d’Arnaud Rebotini, reconnaissable entre tous. 

Dans cet épisode

Dans cet épisode, Arnaud Rebotini parle de la dimension religieuse de la musique dans le film de Robin Campillo 120 battements par minute, qui raconte la guerre que mènent tous les jours et dans l’indifférence générale les militants d’Act Up contre le sida, qui tue déjà depuis 10 ans.

Visuel © Getty Images/Foc Kan / Contributeur

Marie Transport
Emissions

Marie Transport

par Marie Misset
du lundi au vendredi à 8H20