Aller au contenu principal

Alain Damasio 2/5: « Je décris une société où les entreprises ont racheté les villes »

Grand auteur de science-fiction, Alain Damasio vient de publier son troisième roman, « Les furtifs », quinze ans après son précédent roman culte, « La Horde du Contrevent ». Le résultat est à la hauteur de ces quinze ans d’attente : une langue d’une inventivité incroyable, des néologismes qui se multiplient pour épouser la réalité qu’il fabrique (et qui n’est pas si lointaine de la nôtre), et surtout, un livre utopiste et politique, qui tente d’offrir des perspectives réjouissantes.

Pour Marie Transport, Alain Damasio a eu des problèmes de velib et  Marie des problèmes d’enregistrement. Mais ça ne les a pas empêché de prendre le funiculaire de Montmartre (en face de là où Alain Damasio habitait à Paris, il y a quasiment 30 ans) puis de se balader à Montmartre, avant de prendre le métro pour rejoindre le lieu de la prochaine interview d’Alain Damasio.

Dans cet épisode 

Dans ce second épisode, Alain Damasio évoque les états dans lesquels il se met pour pouvoir écrire. Il évoque aussi la société qu’il a créé pour ses romans « Les furtifs » : les villes sont privatisées et pour s’y déplacer, il faut payer un forfait.

Marie Transport
Emissions

Marie Transport

par Marie Misset
du lundi au vendredi à 8H20

Yancouba Diémé dans Marie Transport, épisode 4 sur 5.

Yancouba Diémé : « Abidjan pour moi c'est New-York »

Yancouba Diémé dans Marie Transport, épisode 4 sur 5.

Yancouba Diémé dans Marie Transport, épisode 3 sur 5.

Yancouba Diémé : « Je me suis mis à écrire pour me la raconter mi-gangster mi-poète »

Yancouba Diémé dans Marie Transport, épisode 3 sur 5.

Yancouba Diémé dans Marie Transport, épisode 2 sur 5.

Yancouba Diémé : « Oui il y a eu des galères mais une vie ne se résume pas à ça »

Yancouba Diémé dans Marie Transport, épisode 2 sur 5.