Aller au contenu principal

La Revue de Presse Musicale du 8 janvier

Quel est le refrain dans la presse musicale ce matin ?

Tim Jones le weirdo

C'est l'histoire d'un technicien chez IBM qui a enregistré des disques avec un Casio de fortune et une marionnette comme compagnons. Ses principaux enregistrements, des morceaux d'electro-funk bizarres et captivants, viennent de ressortir, alors Noisey nous raconte l’histoire de cet homme, tombé « raide dingue » des boîtes à rythmes, dans les années 80.

« Elles étaient de très mauvaise qualité à l’époque, mais elles me passionnaient. Pour moi, c’était un défi de les maîtriser, de les triturer et de les exploiter jusqu’à l’extrême », explique t-il.

L'histoire de Tim Jones le weirdo, sa musique et sa poupée en bois est à lire sur le site Noisey, site musical de Vice.

Le grand retour du synthé

Après les vieilles boîtes à rythmes, les synthés modulaires... Ces synthétiseurs à l’ancienne auraient une cote de popularité en hausse, selon Tsugi. Les synthétiseurs modulaires sont des boîtes, des modules séparés qui, combinés, forment un instrument.

Pour les non‐initiés, écrit Tsugi, il est étonnant de se dire que ces morceaux de métal connectés entre eux par une foule de câbles puisse être à l’origine d’oeuvres. 

Oldies

metal hurlant rdpm

Après les vieilles boîtes à rythmes et les synthés à l'ancienne... Les interviews d’autrefois. 

En décembre 1983, le mensuel Métal Hurlant publiait un entretien avec Johnny Hallyday. Les questions sont posées par Jean-Pierre Dionnet, fondateur du magazine, Philippe Manoeuvre, et Karl Zéro, lui aussi au sein de Métal hurlant, mais également Actuel (l'ancêtre de Nova)...

Un entretien à découvrir dans la revue trimestrielle Schnock, le numéro 29.

Piece of shit(down)

Le shutdown, les Etats-Unis connaissent ça régulièrement, c’est la fermeture de l’activité gouvernementale suite à un désaccord sur le budget, au Congrès.

C’est le cas en ce moment, suite à un désaccord sur le projet de mur avec le Mexique, avec pour conséquence : des parcs nationaux abandonnés, des files d'attente dans les aéroports, des aides menacées...

Alors Snoop Dogg a posté une petite vidéo sur instagram. Vidéo dans laquelle il demande aux salariés affectés par le shutdown de ne pas voter pour, je cite, cette piece of shit de Donald Trump en 2020.

Visuel © Schnock, couverture du numéro 29

La revue de presse musicale
Emissions

La revue de presse musicale

par Armel Hemme
Du lundi au vendredi à 9h40