Aller au contenu principal

Les prix littéraires, vaste imposture ?

Olivier Bessard Banquy : « Les conflits d'intérêts sont très fréquents dans ces milieux littéraires »

La fabrique du livre : l'édition littéraire au XXe siècle

Les prix littéraires, vaste imposture ? Dans La fabrique du livre : l’édition littéraire au XXe siècle, Olivier Bessard Banquy le rappelle : dans le jury des grands prix littéraires (Renaudot, Femina, ou Goncourt, le premier du genre, créé au début du siècle dernier) siègent éditeurs et écrivains, entre-soi largement consanguin qui ne favorise pas forcément l'objectivité la plus nette. Difficile ainsi pour les maisons d'éditions les plus indépendantes d'exister, lorsque les grands pontes du milieu, souvent liés aux maisons d'éditions mastodontes, contrôlent ses institutions les plus exposées et les plus précieuses.

Pour un auteur, se voir récompenser par l'un des nombreux prix littéraires proposés chaque année, équivaut en effet à un succès quasiment assuré en librairie, favorisant la présence de son ouvrage au pied des sapins, au moment des fêtes de fin d'année. L'étiquette « Goncourt » sur un livre, pour le consommateur moyen, assure en effet la qualité, pour celui qui l'achète comme pour celui qui le reçoit.

« Les prix ne couronnent pas toujours des livres de qualité. Même s'il peut y avoir des accidents… », ajoute en ce sens Olivier Bessard Banquy, dont le passage complet chez Nova est à réécouter. 

Pierre-Nicolas Durand, lui, a enquêté sur l’OFPRA, l’Office Français de Protection des Réfugiés & Apatrides. Son documentaire Officier du droit d’asile, diffusé ce samedi 23h30 sur Public Sénat (puis disponible en replay), propose une incursion auprès de ces officiers de protection responsables de l’acceptation, ou non, des réfugiés et apatrides sur le territoire français. 

Confrontés aux fraudes et aux récits factices (certains récits sont parfois même achetés au moment des franchissements des frontières, par des passeurs bien renseignés), comme aux témoignages véridiques emplis d’une vérité bouleversante, ces officiers portent sur leurs épaules une responsabilité fondamentale. Et vivent dans la peur, à une époque obsédée par la question terroriste et par l’afflux de migrants sur le territoire, de l’erreur qui ferait tout basculer.

Visuel : (c) Presses Universitaires de Bordeaux

La Grasse Matinale
Emissions

La Grasse Matinale

Par Armel Hemme
Tous les matins de 7H à 10H

La matinale du 26 septembre avec François Veillerette

La matinale du 26 septembre avec François Veillerette

Militant pour la défense de l'environnement, il documente la question des pesticides.

La matinale du 25 septembre avec Sophian Fanen

La matinale du 25 septembre avec Sophian Fanen

Sophian Fanen, un homme qui aimerait pouvoir écouter tous les disques du monde.

La matinale du 24 septembre

La matinale du 24 septembre

On a invité l'auteur et journaliste Alexandre Kauffman.