Aller au contenu principal

À la dérive avec Babx

David Babin dans Belleville, Taï-chi et improvisations ascensionnelles.

Ce dimanche; on part à la dérive avec le compositeur funambule David Babin, dit Babx.

Une flânerie qui commence au petit matin là-haut sur la colline, un micro avec vue sur tout Paris depuis le belvédère qui surplombe le parc de Belleville.

Avec Babx et nos copines chinoises, on fait du Taï-chi sous les feuillages d'automne. On se réchauffe à « La cagnotte » autour d'un café avec les rigolos du bistrot. Dans le village du haut Belleville, Babx bat le pavé et se souvient des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et d'un sursaut créatif pour tromper la mort. Son dernier album Ascensions (Bison Bison) est un disque cathartique aux brises free-jazz et pop avec des chansons qui dérivent sur un fil au Soudan ou en Irak.  Le métro nous a trimbalé jusqu'à Pigalle. Là, on a rejoint l'antre des musiciens, un salon de jeux et d'improvisations ascensionnel !

Babx sera en concert à Paris à La Cigale, le 27 novembre. Si vous voulez boire un petit café du matin et croiser Aurélien, le plus drôle des patrons, foncez à « La Cagnotte » 114, rue de Belleville dans le XXe arrondissement.

À la dérive
Emissions

À la dérive

par Aurélie Sfez
Le Dimanche à 18h

À la dérive avec le Magnetic Ensemble

À la dérive avec le Magnetic Ensemble

A la dérive avec Antonin Leymarie, le maestro du Magnetic Ensemble, on tape sur des bambous, des pots, on fait chanter les plantes et vibrer les cascades. 

À la dérive avec Catastrophe

À la dérive avec Catastrophe

Improvisateurs, situationnistes à leurs heures, un peu dadas par çi, poètes et magiciens par là : la musique de Catastrophe est chorale, groovy et colorée.